L'Avenir Agricole et Rural 29 janvier 2009 à 10h19 | Par F.Thevenin

MSA 52 - 10 - Rendez-vous à la MSA, au Quartier Foch, allée Cassandre...

La MSA Sud Champagne vient de quitter ses anciens locaux avenue Emile Cassez, à Chaumont, pour de nouveaux locaux flambant neufs, quartier Foch, allée Cassandre ; l'assurance, pour tous les adhérents, d'un meilleur accueil...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La réunion annuelle du personnel de la MSA est l'occasion d'échanges sur la stratégie de la structure et de partager un moment convivial. (© FREDERIC THEVENIN)

Le déménagement de la MSA Sud Champagne, à Chaumont, doit rassurer de nombreux adhérents haut-marnais qui pensaient qu'à terme la structure allait disparaître du département. Il n'en est rien. Au contraire ! En passant des « vieux » bâtiments de l'avenue Emile Cassez aux locaux neufs, spacieux et lumineux du quartier Foch, les ressortissants du monde agricole sont désormais assurés de la présence de la MSA en Haute-Marne.
Le site haut-marnais préserve les attributions qui lui ont été données lors de la fusion, en 2005 :


- le service retraite et invalidité
- le service maladie
- le service santé, gestion du risque et complémentaire
- les chargés d'études retraite, maladie, accidents du travail, invalidité
- le contentieux.


Changement d'adresse

Le personnel de la MSA Sud Champagne, à Chaumont, occupe donc, désormais, les deux tiers de l'ancienne caserne située dans le quartier Foch. D'une superficie totale avoisinant les 4 000 M2, le bâtiment accueillera d'autres entreprises dans les mois prochains.
La MSA dispose d'un total de 42 bureaux, 4 salles de réunions, un accueil général, deux accueils techniques et des locaux d'archives. Le tout est réparti sur trois étages.
Grâce à un accueil du public « modernisé et réfléchi », la confidentialité sera assurée à chaque ressortissant. Il sera orienté, dirigé afin d'obtenir un service rapide et efficace. Le caractère lumineux et spacieux des locaux va aider à améliorer cet accueil. L'accessibilité du bâtiment pour les handicapés (salariés et public) a également été prise en considération.

Purge des archives

Ce déménagement a été l'occasion de purger les archives qui sont passées de 5 000 m linéaire à 1 300 m. Cette purge a permis de détruire tous les dossiers inutiles « dans le respect des règles d'archivage déterminées par la Caisse Centrale de la MSA » soit 10 tonnes de papier recyclées.
Désormais, l'organisation permet d'accéder plus aisément à l'ensemble des dossiers. Une liste détaillée a été établie et mise à disposition des cadres. Elle sera mise à jour régulièrement.
Au bout du compte, ce déménagement n'aura causé aucun désagrément aux assurés. Il n'y aura pas eu de rupture d'activité pour, à l'issue, un accueil et un travail encore plus performant et encore plus efficace...
Une inauguration officielle est prévue dans les semaines à venir.

27 salariés de la MSA Sud Champagne  ont reçu une médaille d'honneur agricole.
27 salariés de la MSA Sud Champagne ont reçu une médaille d'honneur agricole. - © Frédéric THEVENIN

Remise des Médailles


La semaine dernière, les 220 salariés de la MSA Sud Champagne – 90 en Haute-Marne et 130 dans l'Aube – ont participé à la réunion annuelle du personnel. Il y a été question, lors d'une table ronde, de formation collective dans le cadre de fusions afin d'appréhender au mieux les changements.

Les deux départements sont précurseurs sur de nombreux autres puisque la fusion a eu lieu en 2005 alors que sur la reconfiguration prévue en 35 caisses sur toute la France, seule une quinzaine de fusions est réalisée.
La MSA Sud Champagne est donc en avance d'un point de vue technique et politique. Elle peut servir de modèle aux autres MSA qui tardent à fusionner.

Après avoir rappelé l'intérêt du système de protection social par répartition, Eric Petit, le président, a annoncé les nouvelles échéances à venir. Il a évoqué les élections, en 2010 et la réforme du fonds de financement institutionnel afin d'assurer le fonctionnement des caisses.

La MSA Sud Champagne bénéficie d'une bonne image de marque vis-à-vis de tous ses partenaires. Eric Petit souhaite la préserver et l'intensifier. Il compte sur l'ensemble des salariés afin de relever les défis à venir... En attendant, plusieurs de ces salariés ont reçu, pour leur carrière professionnelle, une médaille d'honneur agricole :

- Médailles d'ARGENT (20 ans)

Eliane Ardiet
Suzanne Carteret
Annie Dubus
Françoise Fievet
Lydie Lamblin
Agnès Lepage


- Médailles de VERMEIL (30 ans)

Marie-Claude Briet
Francine Buisson
Evelyne Fajot
Caroline Messager
Pascal Quiles
Bernadette Senicourt

- Médailles d'OR (35 ans)

Jacqueline Aubertot
Dominique Beligny
Patrick Beugnot
Marie - André Bourdouleix
Daniel Cuisinier
Odile Dupuis
Evelyne Frossard
Philippe Grillat
Chantal Henry
Dominique Ichach
Elisabeth Vielhomme


- Médailles GRAND OR (40 ans)


Alice Girost
Bernadette Quiviger
Martine Soubranne
Françoise Walonislow

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui