L'Avenir Agricole et Rural 26 juin 2014 à 11h10 | Par L'Avenir Agricole et Rural

MOISSON

Les premières bennes d’orge d’hiver ont été livrées le 17 juin, soit à la même époque que 2 013 qui était aussi une année précoce. Le mûrissement de force de ces derniers jours impose toutefois de ne pas se précipiter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © reussir
Joël ZEHR, Responsable de la région Sud de EMC2, reste prudent sur ses premières analyses mais nous livre néanmoins quelques estimations tant sur la qualité que sur la quantité des orges d’hiver.

 

Etincel devant Esterel

Une fois de plus, c’est le facteur « eau » qui déterminera le rendement. Les sols argilo-calcaires superficiels sont évidemment plus sensibles à la sécheresse et les rendements seront de l’ordre de 50 quintaux à condition que la culture ait pu passer le mois de mai dans d’assez bonnes conditions. Or, dans certains secteurs, les gels des 4 et 5 mai ont fortement impacté la fécondation des épis. Lorsque ce phénomène se conjugue avec un manque de pluie caractérisé (car si la Haute-Marne est fortement déficitaire en précipitations, certaines communes le sont de manière extrême) ; il n’est pas exclu que dans ces situations catastrophiques le rendement puisse chuter à 15 ou 20 quintaux. Dans les terres profondes, avec une pluviométrie moins calamiteuse, les rendements pourront se situer autour de 70 quintaux. Le calibrage semble satisfaisant sur les 3 000 tonnes déjà collectées par EMC2 le 24 juin, ainsi que le taux de protéines. Les deux variétés phare cette année sont « étincel » et « esterel » avec un avantage de 10 points de calibrage pour la première et a priori un rendement supérieur.

 


Fortes inquiétudes sur les autres cultures

Les cultures de printemps sont les plus exposées à la canicule qui sévit depuis plusieurs semaines. Les blés avaient quinze jours d’avance, cela leur permettra-t-il de mieux supporter les coups de chaud actuels ? Quant aux colzas, c’est le poids de 1 000 grain qui fera la différence et là encore il faut attendre que les machines entrent dans les champs, ce qui ne devrait pas trop tarder avec les conditions météo qui perdurent.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2421 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2421 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui