L'Avenir Agricole et Rural 23 août 2012 à 10h39 | Par Jean-Louis BLONDEL

MOISSON - Fin du premier acte

La récolte des céréales à paille se termine mais il reste encore une part importante de tournesol et de maïs grain à moissonner. Nous faisons le point de ce premier acte de la moisson avec la SEPAC.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur le site de Bologne, la SEPAC a alloté temporairement les blés de moyenne qualité à l’extérieur.
Sur le site de Bologne, la SEPAC a alloté temporairement les blés de moyenne qualité à l’extérieur. - © JL BLONDEL

année exceptionnelle, moisson exceptionnelle 2012 sera probablement l’année des records tant au niveau des rendements que des cours. Ce sera aussi celle des grands écarts.

Colza : en moyenne 22 quintaux

Jean François FERRAND, Responsable collecte à la SEPAC, confirme la médiocre performance du colza d’hiver qui sera la grosse déception de l’année. Il estime le rendement à 22 quintaux en moyenne soit certainement le plus faible depuis 20 ans, avec l’année 2001 au cours de laquelle l’enquête CER avait constaté le même niveau de rendement. Ce résultat dissimule par ailleurs des écarts importants selon les dégâts de gel. Les déclarations PAC 2012 confirment que les agriculteurs ont  conservé la quasi-totalité de leur colza d’hiver (cf encadré) espérant une compensation de végétation qui n’a malheureusement pas été au rendez-vous.  Heureusement, les cours porteurs viennent limiter la perte économique et entretiennent la confiance dans cette tête d’assolement dont l’implantation est en cours  avec  des intentions d’emblavements apparemment  inchangées. Les variétés hybrides confirment leurs performances et gagnent du terrain.(cf p 23)

Blé : la bonne surprise des variétés de printemps et alternatives

La SEPAC avait diagnostiqué précocement le retournement et mis à la disposition de ses clients un maximum de semences de blé de printemps ou alternatif pour maintenir un assolement suite au gel et répondre dans le même temps aux exigences réglementaires de la mesure rotationnelle dont l’assouplissement tardait à être acquis. Les « vrais » blés de printemps à indice d’alternativité élevée, sont aujourd’hui récoltés avec un résultat inespéré tant en volume (de 55 à 75 qx) qu’en qualité. La SEPAC valorisera au mieux les blés améliorants, sur échantillon et sur des lots purs isolés chez les agriculteurs. Ces blés affichent un poids spécifique et un taux de protéines laissant espérer une plus value de l’ordre de 10% sur des cours qui atteignent aujourd’hui des sommets. En effet, dans le contexte mondial, mais aussi national, la région a la chance d’avoir pu faire les moissons dans de bonnes conditions. Il y a finalement peu de problèmes de fusariose et de mycotoxines. Certains blés tendres d’hiver ont une qualité panifiable un peu plus faible et la SEPAC a fait le choix de les alloter temporairement en extérieur afin de libérer un maximum de capacités pour les orges de printemps. A noter quand même des déceptions ponctuelles sur des blés qui avaient beaucoup souffert du gel.


Orge de printemps : un record historique

Avec un rendement et un calibrage exceptionnels l’orge de printemps confirme son intérêt technique et économique dans l’assolement. Les protéines sont basses et dans la norme (moyenne de 9,2), mais la prime brassicole est à son plus bas niveau. La variété chill confirme son intérêt agronomique avec une valorisation complémentaire pour l’agriculteur. Cette culture avait été progressivement délaissée pour tomber en 2010 à 14 000 hectares soit 10% de la surface céréalière.

Voir la suite de cet article dans notre édition du 24 août 2012.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui