L'Avenir Agricole et Rural 10 août 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

MOISSON 2 016 : La plus mauvaise campagne de mémoire d’agriculteurs

La moisson se termine dans quelques jours. Cette année est atypique à cause des intempéries qui ont impacté toutes les cultures. Bilan de fin de campagne avec les organismes stockeurs EMC2 et SEPAC.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Baisse des rendements, et mauvaises qualités : la moisson 2016 déçoit.
Baisse des rendements, et mauvaises qualités : la moisson 2016 déçoit. - © AVENIR AGRICOLE

La récolte 2 016 restera dans les mémoires comme l’une des plus mauvaises depuis longtemps. Alors que la moisson devrait se terminer le 15 août dans notre département, les rendements et les qualités ne sont pas au rendez-vous.

 

Joël ZEHR, responsable de région EMC2.

« En blé, de gros écarts sont constatés : certains ont récolté plus de 60 qx alors que d’autres ne dépassent pas les 30 qx. Généralement une baisse de 25qx est observée. On s’oriente vers un rendement moyen de 50 qx avec un PS moyen de 72, une protéine élevée, autour de 13 de moyenne.

Les rendements définitifs en blé seront à affiner en prenant en compte l’impact des stocks en culture. Ce sont les petites terres qui ont permis de se situer à 50 qx de moyenne, elles ont un meilleur résultat que les terres profondes. On craint davantage la sécheresse dans les petites terres que le manque d’eau dans les terres argilo limoneuses. L’ensemble du département a été touché par les intempéries : excès d’eau, manque de soleil et de luminosité, gelées… Le nord et toute la bordure ouest de la Haute-Marne ont été particulièrement impactés.

Le rendement des orges de printemps tourne autour de 45qx, avec une protéine qui avoisine les 10 %,  et un calibrage moyen entre 75 et 80. Du côté des variétés, RGT PLANET et KWS IRINA sont au coude à coude. Le tournesol, le lin et le maïs grain seront-elles les 3 cultures qui vont contredire la tendance de la première partie de la moisson ?

 

Les agriculteurs vont devoir faire face à des problèmes de trésoreries dans leur exploitation, tout le monde va vouloir réduire ses charges tant qu’il le peut. Même si on peut tirer des enseignements de cette année atypique, il ne faut pas pour autant tout remettre en cause et prendre des décisions hâtives qui pourraient compromettre la future récolte. Il faudra préserver le meilleur potentiel tout en faisant des économies, voilà l’équation qu’il faudra résoudre.

La coopérative a décidé de repousser les échéances semences de céréales à paille au 30 juin 2017 sans intérêts, Dès début septembre, le Conseil d’Administration va réfléchir à une série d’actions et de mesures car EMC2 est déterminé à accompagner tous les adhérents qui en feront la demande. Dans ce contexte de moisson désastreuse, il ne faut pas oublier la crise que traversent les producteurs de lait et de viande. Toutes les équipes des salariés EMC2 sont conscientes des difficultés que les adhérents vont avoir à résoudre et sont sur le pont ».

Jean-François FERRAND, responsable collecte SEPAC.

« C’est une année qui va marquer la filière agricole. Cette moisson qui dure depuis 5 semaines affiche une déception sur la totalité des espèces, du jamais vu ! Le printemps froid entrecoupé  de gelée tardive, de fortes pluviométries couplées à un faible rayonnement et une forte pression maladie sont les causes de la mauvaise fin de cycle.

De ce fait, le nombre de grains/m² et le nombre de PMG sont très bas, à l’origine d’une baisse de production de blé de 20 à 50 % selon les types de terre. Les plateaux séchants s’en sortent globalement mieux. Le PS varie de 66 à 75 et les rendements sont compris entre 30 et 65 qx. Le nettoyage du grain bonifie sensiblement le PS mais génère des impuretés diverses qui impactent nettement le poids des livraisons.

L’équation « faible PS/taux de protéine élevé/impuretés grain (petit grain) » alimente le cœur des négociations avec les clients industriels. En ce sens, le travail du grain et l’allotement des qualités seront prédominants sur la valorisation du meilleur débouché.

Lors des semis à venir, les agriculteurs devront être vigilants et bien adapter la densité de semis  au m², du fait des faibles pmg. Le comportement des variétés est à observer en pluri-annuel, mais certaines confirment leurs adaptations au terroir comme FRUCTIDOR, SYLLON ou GONCOURT. Les équipes SEPAC se tiennent à disposition pour conseiller les agriculteurs.

 

L’écart type en orges de printemps est également important, avec un calibrage moyen de 75 %, une teneur en protéine inférieure à 11 et des rendements compris entre 30 et 60 qx. En revanche, la qualité technologique du grain est correcte. Cette culture à faibles charges par hectare confirme tout son intérêt dans la gestion de la trésorerie et du désherbage dans l’assolement haut-marnais.

 

 

Après cette moisson catastrophique, les bilans se trouveront très fortement impactés, sachant que les prix actuels ne permettent pas de compenser les mauvais rendements.

 

Dans ce contexte difficile, SEPAC va accompagner ses clients en apportant des solutions adaptées aux situations diverses de ses agriculteurs : par des modifications d’assolement  judicieuses, par les solutions technico-économiques les plus efficientes et par des décalages d’échéances de paiement. SEPAC tient à renforcer son rôle de partenaire privilégié dans les exploitations haut-marnaises.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui