L'Avenir Agricole et Rural 12 juillet 2018 à 10h00 | Par T. Morillon

Moins d’offres, mais davantage de longs séjours

L’association des Gîtes et chambres d’hôtes labellisés de Haute-Marne s’est réunie le 14 juin à l’occasion de son assemblée générale. Malgré une baisse du nombre d’hébergements, le taux moyen d’occupation et les réservations sont en hausse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Michel Guérin, directeur MDT, Brigitte Fischer-Patriat, présidente de l’association des gîtes et chambres d’hôtes labellisées de Haute-Marne et Fabienne Schollhammer, présidente MDT.
De gauche à droite : Michel Guérin, directeur MDT, Brigitte Fischer-Patriat, présidente de l’association des gîtes et chambres d’hôtes labellisées de Haute-Marne et Fabienne Schollhammer, présidente MDT. - © TM - Photo d’archives

Le rôle de l’association des Gîtes et chambres d’hôtes labellisés de Haute-Marne est de poursuivre le développement des 2 labels, garantir une qualité aux clients, ancrer l’offre des gîtes et chambres d’hôtes dans le département, et participer à l’animation du territoire. «En cette année de développement du schéma touristique engagé par le Conseil Régional, nous devons être solidaires, travailler ensemble dans une période où l’offre touristique est de plus en plus diffuse et où la concurrence est de plus en plus forte» explique Brigitte Fischer-Patriat, présidente de l’association des Gîtes et chambres d’hôtes labellisés de Haute-Marne.

Le chiffre d’affaires progresse pour Gîtes de France : 457 710 euros (+73 121 euros) et pour Clévacances 127 054 euros (+37 031 euros). En 2017 on dénombre 144 hébergements labellisés Gîtes de France (capacité de 1142 personnes) et 121 Clévacances (capacité de 785 personnes). Un nombre en baisse depuis trois ans : les départs ne sont plus compensés par les créations qui sont plus rares depuis la disparition des subventions. Depuis la loi NOTRe, il n’y a plus d’aides financières du Conseil Départemental. Mais la mobilisation de Fabienne Schollhammer, présidente de la Maison Départementale du Tourisme (MDT), a abouti à l’intervention financière du GIP, pour certains types d’hébergements labellisés (voir Avenir Agricole du 6 juillet 2018).

Progression du tourisme d’affaires


Au niveau de la commercialisation, 2017 est en hausse par rapport à l’année 2016 (+18,84%). Le taux moyen d’occupation des hébergements en «Service réservation» est de 20,89 semaines par structure (tous labels confondus) contre 16,57 semaines en 2016. Le service a effectué 956 contrats Gîtes de France, 190 contrats Clévacances et 22 contrats Chambres d’Hôtes, soit un total de 1168 contrats. «Cette hausse s’explique par la progression du tourisme d’affaires» explique Brigitte Fischer-Patriat. Les consultations du site internet sont toujours en progression : 21,75 % des contrats ont été réalisés via le web.

2017 est une année de renforcement de la démarche régionale «Gîte au jardin», en partenariat avec Marc Lechien, directeur du Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de la Haute-Marne. Ce label, lancé en 2007, s’adresse aux propriétaires de gîtes et chambres d’hôtes possédant un jardin remarquable, aménagé et conçu par son propriétaire. 15 structures sont qualifiées.

Palmarès 2017

Gîtes fleuris :

1er prix : Gisèle PETER, Langres
2e prix : Raphaëlle DOLISY, Eclaron
3e prix : Julien BOUDARD, Recourt
4e prix : Anita BARBIER, Rouvroy-sur-Marne

Meublé Clévacances fleuris :

1er prix : Communauté d’Agglomération de Chaumont : Vieville/Froncles

Chambres d’hôtes, Gîtes de France fleuries :

1er prix : Martine FEYL, Luzy
2e prix : Dany BEGNY, Leffonds
3e prix : Yves AMOUR, Clinchamp
4e prix : Nadine DEPONT, Châteauvillain
5e prix : Marie-Odile LEFORT, Reynel
6e prix : Sylvie JAPIOT, Flagey
7e prix : Nadia JAPPIOT, Dampierre

Chambres d’hôtes
Clévacances fleuries :

1er prix : Bruno PARODI, Chalindrey
2e prix : Pascale ARNOULD-MATHIEU, Saint-Dizier
3e prix : Serge PIERRET, Montier-en-Der

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2504 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2504 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui