L'Avenir Agricole et Rural 04 avril 2019 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Moduler le débit des buses à pression constante

Les buses à pulsation optimisent la qualité de pulvérisation en autorisant des grandes variations de vitesse ou de volume/hectare à pression constante.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les buses PWM fonctionnent de manière alternée le long de la rampe, limitant le risque d’effet de vague.
Les buses PWM fonctionnent de manière alternée le long de la rampe, limitant le risque d’effet de vague. - © Kuhn

Utilisée depuis une quinzaine d’années aux Etats-Unis, la technologie PWM (Pulse Width Modulation, pour modulation de largeur d’impulsion), caractérisant les buses à pulsation, a fait récemment son apparition sur le marché français. Le principe est de modifier le débit en modulant la durée du cycle d’ouverture des buses. Il est alors possible de faire varier la vitesse de travail ou le volume/hectare en conservant la même buse à pression optimale d’utilisation. En élargissant la plage d’utilisation de la buse, le système à pulsation prend l’avantage sur les porte-buses à sélection automatique en limitant le nombre de jeux de buses à utiliser. Les buses à pulsation se démarquent également en ouvrant la voie à la coupure et à la modulation buse à buse.

Deux spécialistes de la pulvérisation ont été les premiers à commercialiser un système PWM : Raven avec le Hawkeye et TeeJet avec le DynaJet Flex 7140. Le premier s’adapte à tout type d’appareil en utilisant son propre système de régulation et sa propre pompe. Cela impose une modification complète du circuit de pulvérisation. Le second est plus simple à installer, car il vient se greffer à la régulation et à la pompe du pulvé. Autre différence, entre les deux marques, le TeeJet fonctionne à 20 Hz et le Raven à 10 Hz. La technologie intéresse bien entendu les constructeurs de pulvérisateurs, qui sont de plus en plus nombreux à intégrer le dispositif Teejet à leur catalogue (Artec, Berthoud, Kuhn…). Avec son système SwingStop Pro, Amazone se fournit chez Agrotop pour se différencier avec une buse PWM cadencée à 50 Hz autorisant des vitesses de traitement supérieures, jusqu’à 20 km/h. Agrifac compte aller encore plus vite grâce à ses buses PWM fonctionnant à 100 Hz. A noter que le dispositif Exact Apply, présenté au Sima 2017 par John Deere, n’est pour l’instant pas commercialisé en Europe. Propre à la marque américaine, celui-ci a la particularité d’utiliser deux solénoïdes sur un porte-buse spécifique, pour un pilotage séparé ou cumulé des buses (pulse de 15 ou 30 Hz). Le constructeur annonce une plage de vitesse de 8 à 24 km/h à pression constante.

Vous pourrez retrouver le dossier Pulvérisateurs de la page 21 à la page 27 dans notre édition du 05 Avril 2019

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2562 | août 2019

Dernier numéro
N° 2562 | août 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui