L'Avenir Agricole et Rural 29 septembre 2016 à 08h00 | Par T. Morillon

Mobilisés face à la crise

Madame le Préfet de Haute-Marne Françoise Souliman a organisé une table ronde le 23 septembre avec les représentants de la profession agricole. Consciente de la crise profonde qui touche toutes les filières, elle souhaite trouver des solutions de soutien en concertation avec tous les acteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les services de l’Etat prennent des dispositions pour aider les agriculteurs, mais il faut aller plus loin
Les services de l’Etat prennent des dispositions pour aider les agriculteurs, mais il faut aller plus loin - © ™

Conjoncture

Françoise Souliman reconnaît la situation exceptionnelle dans laquelle se trouve le monde agricole : « j’ai ressenti le désarroi des agriculteurs. La crise a une double cause : la baisse des prix et les aléas climatiques. Même le système polyculture élevage a trouvé sa limite ». La représentante de l’État semble avoir bien compris le message car elle s’était engagée, lors de la fête de l’agriculture, à réunir syndicats, OPA et partenaires agricoles afin de trouver des solutions.

La table-ronde organisée en Préfecture avait plusieurs objectifs : voir et caractériser les aspects de la crise, décliner les mesures nationales au niveau local et écouter les problèmes de terrain pour les faire remonter au niveau national. Sur le premier point, Madame le Préfet a évoqué les difficultés de trésorerie des exploitations et le problème d’image dont souffrent les agriculteurs. Elle a souligné également l’exaspération des exploitants face à la complexité administrative et la lourde réglementation.

Versement des aides Pac

Jean-Pierre Graule, Directeur de la DDT reconnaît le besoin de trésorerie des exploitations « nous allons assurer un versement du reliquat pour la PAC 2 015 à un maximum de fermes, ainsi que l’ensemble des ATR pour la PAC 2016, ce qui devrait irriguer les trésoreries ». 80 % des sommes devraient être versées, soit 50 millions pour la Haute-Marne. Françoise Souliman a annoncé que la coopération s’est engagée à apporter son soutien et rappelle que la cellule Réagir est là pour soutenir les agriculteurs en difficultés. Cette dernière fait régulièrement des signalements à la Préfecture, tout comme la MSA.

Revendications de la FDSEA et des JA de Haute-Marne :

* La mise en place d’un plan d’urgence ambitieux

-Prise en charge des intérêts permettant une année blanche bancaire, y compris après le 31/10.

-Une enveloppe complémentaire pour la prise en charge des cotisations sociales et du financement du report de celles-ci.

-Le dispositif de la prime d’activité basé sur les revenus n-1 en agriculture doit être revu pour permettre un versement aux ayants droit sur la base d’une estimation du revenu 2016, sans attendre les liasses 2 017.

-Une révision et un déplafonnement du mécanisme des minimis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui