L'Avenir Agricole et Rural 04 juillet 2019 à 09h00 | Par fv w

Mobilisation FDSEA / JA contre le MERCOSUR

Créé en 1991, le Mercosur (marché commun du Sud) regroupe quatre membres fondateurs : l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. Aujourd'hui, le Mercosur représente 82,3 % du PIB total de l'Amérique du Sud et d'autre part, se constitue comme la zone économique et la plateforme industrielle la plus dynamique et compétitive de tout l'hémisphère sud. Il est considéré comme le 4e bloc économique du monde en termes de volume d'échange.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après avoir reçu une délégation FDSEA-JA en préfecture, Madame la préfète est sortie afin d'échanger avec les exploitants présents sur place.
Après avoir reçu une délégation FDSEA-JA en préfecture, Madame la préfète est sortie afin d'échanger avec les exploitants présents sur place. - © FDSEA 52

Contexte

Le début des négociations officiel entre l'Union Européenne et les pays adhérant au Mercosur a commencé officiellement en 1999. Les négociations ont été conclues le 28 juin 2019. Sur la base de cet accord de principe, une révision juridique est nécessaire afin de produire un texte final. La Commission Européenne traduira ensuite le texte dans toutes les langues officielles de l'Union Européenne et soumettra l'accord à l'approbation du Conseil Européen et du Parlement européen. Le Brésil, l'Argentine, le Paraguay, l'Uruguay, doivent également le ratifier.

Le Conseil de l'UE a précisé en mai 2018 que les accords « en cours de négociation, par exemple avec le Mercosur, resteront des accords mixtes », c'est-à-dire avec également une ratification par les différents parlements nationaux et régionaux. Il existe néanmoins toujours un flou juridique sur cette procédure.

Le commerce bilatéral actuel de l'UE avec le Mercosur s'élève déjà à 88 milliards d'euros par an pour les biens et à 34 milliards d'euros pour les services. L'UE exporte vers le Mercosur des marchandises d'une valeur de 45 milliards d'euros par an et importe des produits du Mercosur de la même valeur. En matière de services, l'UE exporte plus du double de ses importations : 23 milliards d'euros de services fournis par des entreprises européennes à des clients du Mercosur, contre 11 milliards d'euros de services fournis à des clients de l'UE par des entreprises de pays du Mercosur.
L'accord ouvre un marché de plus de 500 millions de consommateurs européens et 260 millions de consommateurs sud-américains, ce qui en fait l'accord de libre-échange le plus important jamais signé selon les règles de l'OMC.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 05 juillet 2019

Libéralisation
des échanges :

À terme, l'accord supprimera les droits de douane sur 91 % des marchandises que les entreprises de l'UE exportent vers le Mercosur, tels que sur les secteurs automobiles, machinerie ou chimie, mais aussi sur le vin ou certains spiritueux. L'accord éliminera également les droits d'importation sur 92 % des marchandises du Mercosur exportées vers l'UE, dont de nombreux produits agricoles, même si certains secteurs ont été reconnus sensibles, avec donc des contingents octroyés au Mercosur :

o Viande bovine : 99 000 t avec un droit à 7,5 %. Ce contingent serait segmenté entre 55 % pour la viande fraîche et 45 % pour la viande congelée.
o Volaille : 180 000 t à droit zéro qui seraient segmentées entre 50 % pour la viande désossée et 50 % pour la viande non désossée.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet encadré dans notre édition du 05 juillet 2019

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2574 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2574 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui