L'Avenir Agricole et Rural 14 juin 2018 à 11h00 | Par Richard Cremonini

Mobilisation exceptionnelle à Vatry

À l’appel de la FRSEA Grand Est et des JA près de 300 agriculteurs ont bloqué durant 3 jours le dépôt de carburant de Vatry, symbole des distorsions de concurrence subis par l’agriculture française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation haut-marnaise FDSEA ET JA.
La délégation haut-marnaise FDSEA ET JA. - © FDSEA

«Stop aux incohérences de l’État ! Action coup de poing des agriculteurs ». Dès dimanche soir, le dépôt de carburant de Vatry dans la Marne a été bloqué par près de 300 agriculteurs de la région. Des bennes de gravats ont été versées pour entraver l’accès au site où des millions de litres d’essence et de gazole attendent d’alimenter les stations régionales.
Hervé Lapie explique les raisons de cette opération. « Nous ne voulons pas importer l’agriculture dont nous ne voulons pas en France, cela concerne l’élevage avec les 99 000 t de bovins qui sont en négociation avec le Mercosur cette semaine, des bovins nourris aux hormones et aux activateurs de croissance ; des fruits et légumes interdits chez nous comme les cerises turques traitées au diméthoate, un produit interdit en France ; et tout cela sans contrôle à nos frontières », s’inquiète le président de la FRSEA Grand Est. Pour Hervé Lapie, ce sujet majeur exige une protection des agriculteurs français.
« Il faut redonner à notre agriculture une vision, une ambition et un projet d’avenir, avec de la cohérence », demande le président. Selon lui, le gouvernement actuel atteint des sommets dans l’incohérence de ses propos, entre « l’exigence » qui pèse sur les exploitants français et les autorisations d’importation et de libre-échange « qui sont traitées à tout va ».

L’huile de palme qui doit être importée d’Asie pour alimenter la raffinerie Total de La Mède n’est pas le seul sujet de préoccupation. « Nous voulons partager un projet avec Total avec pour ambition d’incorporer des biocarburants d’origine végétale produits en France et en Europe à partir du colza, du tournesol et de la betterave », précise Hervé Lapie. C’est un « oui » sous condition qu’oppose la FNSEA à Total, car l’agriculture a aussi besoin de préserver ses emplois sur les territoires ruraux.

Alors que le projet de loi Agriculture et alimentation acte certaines avancées, les contradictions du gouvernement s’accumulent. « Il est difficile de maintenir nos modes de production et garantir une alimentation saine aux consommateurs, en laissant entrer sur nos marchés des marchandises avec des standards de production différents, voire inférieurs ». Comment être compétitifs « alors que nos concurrents ne font pas face aux mêmes charges ? », interroge la FRSEA ? « Comment assurer la pérennité de nos filières sans cohérence dans les actions du gouvernement ? »

Manifestations JA en Haute-Marne

Les Jeunes Agriculteurs de Haute-Marne se sont mobilisés le 11 juin à 21h sur tout le département. « Il s’agit de faire une action coup-de-poing pour se faire entendre et montrer qu’on en a marre » explique Vincent Rolland, secrétaire général JA 52. En cause les accords de libre-échange comme le CETA et le MERCOSUR, « avec le CETA la France et l’Europe importeront des marchandises produites avec 46 molécules interdites aujourd’hui sur le sol européen » ajoute Vincent Rolland. « Il y a aussi l’autorisation accordée à la raffinerie Total de la Mède d’importer de l’huile de palme qui va mettre à mal toute la filière colza française ».

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 15 juin 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2526 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2526 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui