L'Avenir Agricole et Rural 10 janvier 2019 à 10h00 | Par L. Sagot

Mélangeuse distributrice : à partir de 200 UGB

Compte tenu du montant de l’investissement, les mélangeuses distributrices ne se justifient qu’au-dessus de 200 UGB ou 1 400 brebis en élevage spécialisé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ce type de matériel induit nécessairement une hausse du poste de carburant CP
Ce type de matériel induit nécessairement une hausse du poste de carburant CP - © EPL de troyes

Pierre Lépée, conseiller machinisme à la chambre d’agriculture de la Creuse insiste sur le fait « qu’en dessous de 200 UGB, il y a des solutions plus simples et moins coûteuses pour distribuer les rations s’il s’agit d’acheter du matériel neuf. En effet, ce type de matériel induit nécessairement une hausse du poste de carburant et le gain de temps n’est pas systématique. C’est le cas par exemple avec des bruns longs et du fourrage sec car les temps de mélange sont plus importants ». Certains éleveurs l’achètent d’ailleurs à plusieurs, élevages ovins et bovins parfois, et ne distribuent plus qu’un jour sur deux ou trois.

Une ration humide
La seconde condition à l’utilisation des mélangeuses distributrices concerne le type de ration. Leur recours impose une ration humide, à base d’ensilage ou enrubannage. Une ration composée de deux tiers de fourrages secs et de seulement un tiers d’enrubannage ou d’ensilage n’est pas adaptée à ce mode de distribution. En effet, le fourrage sec remonte dans la mélangeuse et les volumes sont alors trop faibles. L’utilisation d’autres matériels est alors mieux adaptée : une dérouleuse pailleuse ou une dessileuse pour distribuer les fourrages et pailler ; un godet distributeur ou un transporteur pour mécaniser les apports de concentrés.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter « Mélangeuse distributrice : des éleveurs ovins partagent leur expérience » sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2549 | mai 2019

Dernier numéro
N° 2549 | mai 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui