L'Avenir Agricole et Rural 01 juillet 2011 à 09h38 | Par ESTELLE DAUPHIN

Maraîchage - L’entreprise Tartaglino toujours la tourmente

La suspicion de contamination du concombre par la bactérie Eceh coli il y a quelques semaines (AAR du 10 juin) a durablement semé le trouble dans l'esprit des ménages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Malgré les démentis et les baisses de prix considérables consenties par les distributeurs, la consommation n'est pas revenue à son niveau habituel.

Après avoir jeté 70 tonnes de sa production au plus fort de la crise, Fabien Tartaglino, producteur de concombre implanté à Montigny-le-Roi, brade sa production en dessous de son prix de revient. Il maintient néanmoins son personnel saisonnier au plus fort de la récolte, mais cette crise, conjuguée à la hausse annoncée du prix du gaz de 7% lui fait craindre pour l'avenir de son entreprise.

le producteur haut-marnais, a été reçu mardi avec trois de ses confrères par la Région Champagne Ardenne. Conscientes de la situation, les autorités régionales ne sont cependant pas en mesure d'apporter une aide concrète. Contrairement aux trois autres producteurs, Fabien Tartaglino, qui travaille en individuel, ne pourra pas prétendre aux aides d'urgence allouées par l'Union Européenne. En tant qu'indépendant, il touchera néanmoins l'aide accordée par la France, soit 24 €/100 kg. Une indemnisation qui est la bienvenue, même si elle est loin de couvrir le manque à gagner estimé à l'heure actuelle à 55 000 euros par le producteur. Tous les gestes de solidarité sont néanmoins appréciés, à l'instar du maire de la commune qui promet de faire un effort sur la facture d'eau, une ressource stratégique pour la production de concombre. L'aide la plus efficace étant toutefois à la portée de chacun : consommer du concombre, qui plus est haut-marnais...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui