L'Avenir Agricole et Rural 18 juillet 2019 à 09h00 | Par Pole Elevage de la Chambre d’Agriculture

Maïs ensilage…. Situation préoccupante

Les maïs ensilage sont soumis à rude épreuve sur l’ensemble du département... Les maïs sont généralement encore verts, mais ils ne mesurent qu’environ 1 m 20 de haut en moyenne (50 cm à 2 m pour les extrêmes). La météo à venir ne prévoit pas de pluies significatives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’ensilage est soumis à rude épreuve sur l’ensemble du département. Les maïs sont généralement encore verts, mais ils ne mesurent que 1,20 m de haut en moyenne.
L’ensilage est soumis à rude épreuve sur l’ensemble du département. Les maïs sont généralement encore verts, mais ils ne mesurent que 1,20 m de haut en moyenne. - © JT

Au vu de la situation, additionné aux rendements moyens de 2018, il nous paraît indispensable de mettre en place, dès maintenant, dans certaines structures, des mesures pour pallier aux éventuels déficits fourragers.

A noter que les récoltes d’ensilage d’herbe, enrubanné et foin ont été normales en quantité, avec une qualité assez variable.
Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de préconisations à mettre en place suivant vos systèmes d’exploitation. Certaines d’entre elles feront l’objet d’un article plus détaillé dans les 2 prochaines semaines.

1 - Stocker du blé et de l’orge

Si l’on n’a pas suffisamment de maïs ensilage, celui-ci sera remplacé par des fourrages à base d’herbe (foin/enrubanné/ensilage herbe/couverts/méteil) ou de paille. L’apport de fourrages se traduira par des quantités de céréales plus importantes dans les rations. Au prix actuel des céréales, le blé et l’orge sont les aliments qui présentent le meilleur rapport qualité/prix.

2 - Acheter des co-produits et des fourrages

Co-produits : les disponibilités baissent de jour en jour, certains fournisseurs sont déjà en rupture de stock. On peut encore trouver de la pulpe de betterave à 40-45 €/T, ce qui est une bonne alternative au maïs ensilage, pour mettre dans les rations à hauteur d’une dizaine de kg par vache. La pulpe de pomme de terre se vend également, autour de 35 €/T, ainsi que le corn gluten humide, autour de 95-100 €, 2 aliments intéressants également si on ne peut pas stocker assez de céréales et/ou si on a besoin d’un aliment humide pour limiter le tri.
Les produits déshy sont moins bon marchés (pulpes de betteraves à 190-200 €, corn deshy à environ 200 €, etc) et seront plutôt réservés à ceux qui ne peuvent pas stocker de céréales.

3 - Prévoir un maximum de paille...

...ce qui est souvent compliqué, toute la paille étant souvent déjà réservée. Pour ceux qui fauchent haut, faucher plus bas peut permettre de récolter un peu plus de paille. Presser la paille de pois est intéressant, sa valeur alimentaire étant plus élevée que les pailles de céréales. Presser la paille de colza est une autre option : cela peut permettre de pailler les stabulations après curage, voire être mis dans les rations à petite quantité (0.5 kg/bête).

4 - Limiter le nombre de bouche à nourrir actuelles… et futures

C’est l’un des points qui a le plus d’impact sur le bilan fourrager. Nous ferons un prochain article sur ce sujet.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 19 juillet 2019

Quel impact sur les besoins en céréales-fourrages ?

Pour une exploitation ayant 30 ha d’ensilage de maïs, qui réalise un rendement de 5 T de MS/ha au lieu de 10 T de MS/ha, il faut prévoir approximativement 80 T de blé/orge, et 250-300 bottes de foin/enrubanné pour compenser ce déficit en maïs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2578 | décembre 2019

Dernier numéro
N° 2578 | décembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui