L'Avenir Agricole et Rural 09 septembre 2009 à 16h22 | Par E. AUBRY

Machinisme - Sulky rencontre les agriculteurs sur le terrain

Bien conscient qu’un matériel de semis ne peut pas être montré que dans des salons de manière statique, les responsables de la société Sulky ont décidé de programmer plusieurs démonstrations au champs de leur gamme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plusieurs spécialistes produits se sont relayés pour présenter en détail chaque concept de semoir. Plusieurs spécialistes produits se sont relayés pour présenter en détail chaque concept de semoir.

 

La Haute-Marne faisait partie des étapes le 25 août dernier à Rimaucourt.

- le semis : une grande diversité de situation

La société Sulky est bien connue pour la mise au point du semis direct Unidrill. Mais depuis quelques années, l’offre s’est considérablement étoffée pour répondre aux diverses situations de sols, de débit de chantiers et de cultures. Selon les propos tenus par les spécialistes “sol” du constructeur, il est intéressant d’essayer le semis direct, vecteur d’économie dans certaines situations où l’on est capable de tout maîtriser. Par contre, il est difficile de l’envisager de manière systématique dans des exploitations ou l’on trouve plusieurs types de sols et des interventions liées à l’élevage.

une gamme de trois familles

Partant de ce constat, le constructeur d’Ile-et-Vilaine a décliné 3 familles de machines qui étaient en démonstration :

- les combinés de semis optiline qui ont pour vocation de répondre aux besoins de semis sur labour ou terrain fortement préparé. Pour palier au problème des résidus végétaux de surface et aux vitesses de travail moindres avec une herse rotative, les éléments semeurs sont à disques avec un support type lame de ressort. Une pression de 80 Kg s’opère sur un disque crénelé de diamètre 415 mm. La ligne de semis est ensuite rappuyée par une roue plombeuse. Ce genre de combiné répondra aux situations ou le labour reste présent avec quelques parcelles gérées en TCS. Les vitesses annoncées par le constructeur sont de 6 à 10 km/he maximum.

- les semoirs rapides Maxidrill intègrent un module de préparation de sol à disques. Ils sont destinés à des conditions de mulch profond ou superficiel. Les éléments semeurs sont identiques à la gamme Optiline. La conception du semoir passe par un chassis semi-porté homologué Drire qui permet d’avoir des conditions de transport optimales avec un repliage à 3 m. L’ensemble conçu de manière modulaire permet d’avoir une stabilité importante et une facilité de réglage. Avec ce genre de semoir on retrouve une polyvalence sur sols préparés avec des débits de chantiers supérieurs.

 

 

- les semoirs TCS EASYDRILL reprennent le concept de semis à disques mais avec une très forte pression au sol de l’ordre de 250 kg. Ces appareils peuvent donc évoluer sur des parcelles allant du semis direct à des mulchs superficiels. Une roue de jauge avant en caoutchouc assure le maintien de la profondeur pour permettre aux disques semeurs de créer un sillon régulier en bouleversant le moins possible la terre. Une roue plombeuse en fonte et biseautée permet de refermer le sillon pour assurer un bon contact graine-sol. Cette gamme d’appareil existe aussi en version fertilisation localisée Fertisem avec un dépôt de l’engrais dans le flux de terre du sillon ou légèrement décalé. Dans cette version, le semoir dispose d’une cloison permettant de créer deux réservoirs dans la trémie. Le choix d’un semoir nécessite de prendre en compte de nombreux paramètres. La gamme Sulky à pour ambition de répondre aux objectifs d’une bonne implantation, d’optimisation des coûts et du temps et de gestion des ennemis des cultures.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui