L'Avenir Agricole et Rural 16 août 2019 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

LOISIRS : Les travaux des champs comme autrefois

Le public est venu nombreux pour assister à la fête des moissons à Dommartin le Saint-Père le 11 août. Organisateurs de l’événement, les bénévoles de l’association Echo Village de la Blaise ont présenté du vieux matériel et des anciens métiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© T MORILLON) Vieux tracteurs © T MORILLON Vieux tracteurs © T MORILLON Vannage © T MORILLON Vieilles voitures © T MORILLON Vannerie © T MORILLON Volailles © T MORILLON Dressage de cheval © T MORILLON Semoir double © T MORILLON Vieille scierie © T MORILLON Visite d'animaux de ferme © T MORILLON Anciennes voitures © T MORILLON Ancienne brodeuse © T MORILLON Ancien manège © T MORILLON Moissonneuse javeleuse © T MORILLON Fleurs de l'ancien temps © T MORILLON Appareil qui servait à boucher les bouteilles © T MORILLON Intérieur d'une maison avec des jouets d'enfants © T MORILLON Moto pompe incendie © T MORILLON Houes © T MORILLON Instruments de musique © T MORILLON Intérieur d'une maison avec parc enfant © T MORILLON Salle à manger © T MORILLON Salle de classe © T MORILLON Les enfants apprennent à

Cette année, le thème de la fête était les plantes. On pouvait en retrouver un peu partout, au détour d’une allée, ou auprès de jardiniers qui proposaient des fleurs à des prix très raisonnables. Les visiteurs ont pu se balader au milieu des nombreux stands des producteurs locaux et des artisans. Les animaux étaient aussi de la partie avec ceux qu’on trouve dans la basse-cour ou dans les champs, des oiseaux, les volatiles de la société avicole de Haute-Marne et même un lama. Il y avait aussi de quoi se restaurer. Les gaufres à l’ancienne ont été très prisées et le four à bois a tourné continuellement pour cuire du pain comme autrefois.

 

À l’occasion de cette journée, l’ancienne scierie Dangin de 1 861 a rouvert ses portes. L’intérieur d’une maison du début du siècle, ainsi qu’une salle de classe des années 50 ont été reconstitués. Les visiteurs ont aussi pu profiter de spectacles équestres par Les Crinières d’Orient, de démonstration de chien de berger et de cavage (recherche de truffe). À chaque édition de la fête des moissons, une commune est mise en avant. Cette année c’est Doulevant le Château qui a eu l’honneur d’une exposition composée d’articles de journaux et de photos d’époque pour découvrir comment était la commune au siècle dernier.

 

De l’ancien qui fonctionne

 

Toute la journée le public a pu découvrir ou redécouvrir d’anciens métiers : tailleur de pierres, barbier, bourrelier, huilier, lavandière, crémier… Dédé le charbonnier a expliqué que la construction d’une meule répond à des gestes précis : mise en place minutieuse de la charbonnette, création de la cheminée pour la combustion. Dédé a montré comment on fabrique un charbon de bois de qualité, léger, cassant, sonore, et dont l’utilisation dure 1 h 30 !

 

Très prisé des visiteurs, le parc des vieilles mécaniques augmente chaque année. On y trouve beaucoup de marques et de modèles Renault Celta 4, R4, Juva 4, Ford T, Panhard, Traction Citroën, Limousine, Lincoln, Chenar Walcker, véhicules militaires, et l’Unic dite « La Boulangère » de 1929.

 

Les nombreuses machines anciennes restaurées par l’association Echo Village de la Blaise (EVB) depuis toutes ces années ont été exposées. La collection des tracteurs est assez impressionnante, surtout qu’ils sont tous en état de marche. Les travaux des champs ont rythmé la journée : moisson, battage, vannage, fenaison, labour, hersage… L’EVB a utilisé différents matériels, presque centenaires, pour moissonner, trier et nettoyer des lentilles qui étaient proposées à la vente. Le public a pu repartir avec son sac de lentilles en souvenir. Les 200 bénévoles de l’association étaient costumés pour l’occasion. Leur travail a payé, cette fête des moissons fut une belle réussite.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2570 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 2570 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui