L'Avenir Agricole et Rural 22 octobre 2020 � 11h00 | Par TM

Les produits locaux mis en valeur dans les écoles

Dans le cadre de la semaine du goût, Agrilocal a lancé l’opération « Au pré de l’assiette ». Du 12 au 16 octobre les produits locaux ont été mis en avant et proposés à la cantine des collégiens et des lycées de Haute-Marne participants.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
A Colombey-les-Deux-Eglises, les produits locaux sont exposés à la cantine du collège avec l’adresse du producteur.
A Colombey-les-Deux-Eglises, les produits locaux sont exposés à la cantine du collège avec l’adresse du producteur. - © TM

Lancé au niveau national, le dispositif « Au pré de l’assiette » valorise les produits locaux dans les établissements scolaires pendant une semaine. 14 collèges et 4 lycées de Haute-Marne ont proposé soit un plat local par jour, soit un menu entièrement à base de produits locaux. Les circuits courts et les producteurs sont également mis en avant via des animations. Par exemple La Poule Meunière de Bologne a fait une démonstration de fabrication de pâtes artisanales au collège de Colombey-les-Deux-Eglises. L’établissement utilise beaucoup de légumes et de produits laitiers bio locaux pour confectionner les 240 repas journaliers tout au long de l’année scolaire.

Faire le lien entre fournisseurs et acheteurs
Ces produits locaux sont commandés par Agrilocal 52, une plateforme internet gratuite portée par le Conseil départemental qui fait l’intermédiaire entre les producteurs et la restauration collective.

Aujourd’hui 30 acheteurs utilisent Agrilocal 52 : 19 collèges, 5 lycées, 1 Ehpad, 1 institut médico-éducatif, 1 association, le centre culturel haut-marnais, le Conseil départemental et le cercle mixte de gendarmerie de Chaumont. La démarche est à mettre en relation avec le nouvel abattoir : « derrière il y aura toute la partie transformation qu’on pourra mettre en place pour enrichir l’offre » explique Laurent Gouverneur, vice-président du Conseil départemental.

Depuis sa création il y a un an, la plateforme a traité 260 commandes pour un montant de 35 000 euros, sachant que le coronavirus a fortement réduit le nombre de repas en restauration collective. 296 produits différents ont été commandés, dont un tiers était bio. Lors de ses 6 premiers mois, le chiffre d’affaires d’Agrilocal 52 a dépassé le chiffre d’affaires annuel d’Agrilocal de Côte d’Or.

Agrilocal apporte un débouché et une visibilité financière aux producteurs, mais ceux-ci doivent aussi adapter leurs gammes de produits pour qu’ils correspondent à la demande des collectivités (calibre, conditionnement…). Certains produits sont encore en quantités insuffisantes, c’est le cas des fruits et légumes. Pour profiter de ce débouché, les Vergers de la Tresse à Lannes prévoient de nouvelles plantations et l’ESAT de Puellemontier achète des hectares supplémentaires pour agrandir son activité de maraichage.

Vous pourrez retrouver cet article dans notre édition du 23 Octobre 2020

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2635 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2635 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous