L'Avenir Agricole et Rural 03 mai 2019 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

LES LEVIERS DANS LE BARROIS

Les résultats de l’enquête Oser en Barrois ont été présentés le 24 avril au Mémorial de Colombey-les-Deux-Eglises. Les objectifs : identifier les leviers de performance et de résilience et comment créer de la valeur sur ce territoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les Chambres d’Agriculture de la Haute-Marne et de l’Aube vont mettre en place un catalogue de formation adapté au Barrois.
Les Chambres d’Agriculture de la Haute-Marne et de l’Aube vont mettre en place un catalogue de formation adapté au Barrois. - © tT MORILLON

«On est arrivé à la fin d’un système qui fonctionnait depuis 30 ans » explique le président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne Marc Poulot. Cerfrance CNEIDF constate une baisse régulière des résultats économiques des exploitations dans le Barrois. L’objectif était donc d’analyser les chiffres des fermes ayant les meilleures performances et celles ayant les moins bonnes, puis trouver des corrélations avec les stratégies d’entreprise utilisées.

L’enquête Oser en Barrois est un travail mené par les Chambres d’Agriculture de l’Aube et de la Haute-Marne, de Cerfrance CNEIDF, des FDSEA 10/52 et de Groupama, avec le soutien de la Région Grand Est. L’étude est basée sur une analyse quantitative sur 4 ans auprès de 400 exploitations céréalières.

Le profil type d’un exploitant du 1er quintile

Il a plus de 6 cultures avec un colza qui représente moins de 20 % de l’assolement. Il développe le semis direct, l’agriculture de conservation avec des couverts végétaux. Il s’adapte au potentiel, ne cherche pas la perfection à tout prix et s’offre un bon encadrement technique. Ses tracteurs ont 10 ans pour une puissance utilisée de 2,1 cv/ha. Il gère la moisson en individuel avec un équipement de 11 ans d’âge. Il arbitre entre stratégie d’investissement et adaptation des charges en fonction du besoin de l’exploitation. Il stocke les 2/3 de sa production dans des bâtiments reconvertis, allote, trie, ventile et charge pour améliorer son produit. Il connaît son coût de production pour améliorer ses décisions de vente. Enfin, il concilie agronomie et valorisation des produits en étant un « agriculteur global ».

La présence d’un élevage viande permet d’amortir les écarts de revenu. Quelles que soient les années, les stratégies « EBE performant » et « revenu performant » sont gagnantes.

Trois stratégies gagnantes

L’agronomie doit être remise au coeur du système par l’allongement des rotations, la diversité d’assolement, les couverts végétaux et l’agriculture de conservation.

La maîtrise des charges d’investissement pour réduire la mécanisation à moins de 300 /ha : machines adaptées au travail à réaliser des itinéraires simplifiés, se regrouper pour massifier l’utilisation et faire durer de manière raisonnée en fonction du besoin.

La valorisation des produits, car il est essentiel de connaître ses coûts de production pour bien gérer ses ventes.

Il est important de connaître son seuil de rentabilité pour évaluer la résilience de son exploitation. Dans le Barrois, il est conseillé de ne pas dépasser 300 /ha de charges opérationnelles (toutes cultures confondues) et 300 /ha de charges de mécanisation. Dans ce territoire la résilience d’une exploitation commence à partir de 150 de résultat par hectare.

 

Suite des interventions pages 04 et 05

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2556 | juillet 2019

Dernier numéro
N° 2556 | juillet 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui