L'Avenir Agricole et Rural 16 janvier 2020 à 10h00 | Par T. Morillon

Les élections des délégués MSA vont débuter

Les élections des délégués ont lieu du 20 au 31 janvier. Le président de la section Sud Champagne Eric PETIT appelle à voter massivement car une forte mobilisation donnera de la légitimité à l’organisme social.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La MSA lors d’une rencontre de territoire à la Chèvrerie d’Artémis.
La MSA lors d’une rencontre de territoire à la Chèvrerie d’Artémis. - © MSA

Plutôt que d’organiser ses rencontres de territoires en salle, la MSA Sud Champagne a décidé d’être présente dans des fermes : la Chèvrerie d’Artémis à Riaucourt le 14 janvier, l’EARL du Gros Chêne à Frampas le 16 janvier et le Domaine Florence Pelletier à Coiffy le Haut le 17 janvier. Les agriculteurs ont présenté au public leur parcours professionnel, ainsi que leur exploitation.

Les rencontres de territoires permettent au Président Eric PETIT et au directeur Stéphane ANTIGNY d’évoquer l’actualité de la protection sociale. « C’est surtout l’occasion d’avoir des échanges. Les ressortissants doivent être en contact avec les élus » souligne Eric PETIT. Et puisque les élections MSA commencent dans quelques jours, il fallait rappeler la spécificité de l’organisme social et l’importance de se mobiliser pour élire les délégués du 20 au 31 janvier.

Un organisme à part

La MSA est le deuxième régime de protection sociale en France (5,6 millions de bénéficiaires). Elle gère l’ensemble des branches de la sécurité sociale : maladie, famille, vieillesse, logement, accidents du travail et maladies professionnelles. La Mutualité sociale agricole applique sur le terrain la législation décidée à Paris. Autrement dit, elle assure le métier de base de la protection sociale. Elle simplifie les formalités des entreprises agricoles pour la déclaration et le paiement des cotisations sociales dues par les employeurs de main d’oeuvre et les non-salariés. Elle réalise également des actions sociales (ateliers de prévention…) ouvertes aux territoires ruraux et pour tous les publics, ainsi que du développement local (diagnostics…).
La MSA c’est une offre de services (guichet unique), mais aussi une proximité, notamment en zone rurale. La MSA Sud Champagne dispose de 5 points d’accueils et assure les 9 services de la Maison France Service de Bar sur Aube. En 2018, la MSA Sud Champagne comptait près de 70 400 adhérents.

L’importance des délégués

Les délégués ont plusieurs rôles. Tout d’abord ils participent à l’assemblée générale de leur caisse MSA et désignent les administrateurs des MSA. Ils veillent à l’application des politiques institutionnelles et contribuent, par leur connaissance du milieu local, à l’amélioration des services proposés. « On est un applicateur, mais aussi un facilitateur et ça c’est une particularité de la MSA » explique Eric PETIT.

Les délégués sont le relais entre les adhérents et la MSA. Ils assurent le maillage du territoire et connaissent les réalités du terrain dont ils partagent le quotidien. « Les délégués font remonter les infos du terrain, ce qui peut permettre de bouger les lignes, d’ajuster au mieux des décisions ». Ils mobilisent les populations locales sur des actions d’amélioration de la vie en milieu rural.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 17 janvier 2020.

David TAILLEFUMIER,
délégué du canton de Doulevant/Montier en Der :

« Pour moi être élu, c’est une histoire de famille puisque je suis la voie initiée par mon père, délégué depuis plus de 24 ans et président de l’échelon local de Doulevant/Montier depuis 15 ans. Ce qui me plaît le plus dans le rôle d’élu ? Le fait de se sentir utile et de contribuer à faire améliorer les choses en restant en veille et en faisant remonter à la MSA les problèmes rencontrés par nos pairs, notamment en période de crise ».


Yvan DEREMOND,
président de l’échelon local de Chevillon/Saint Dizier/Wassy :

« Je suis élu MSA depuis 17 ans, aussi je suis connu et reconnu en tant que tel. Par exemple lors de ma sortie hebdomadaire du jeudi au marché, il m’arrive d’être interpellé sur l’actualité de la MSA. Pour les demandes individuelles, je redirige les personnes vers la caisse locale ».

Vous pourrez retrouver la suite de ces témoignages dans notre édition du 17 janvier 2020

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2618 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2618 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui