L'Avenir Agricole et Rural 03 août 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Le verdissement doit être compatible avec une agriculture productive et économiquement viable.

Depuis juillet 2016, la Commission Européenne dans le cadre de ses mesures dites de « simplification » a proposé des évolutions du verdissement dans la législation secondaire (l’équivalent des décrets). Si certaines propositions sont de réelles simplifications pour les agriculteurs, comme pour l’administration, plusieurs points restent inacceptables pour la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis un an, la FNSEA s’est battue contre 3 propositions proposées par la Commission européenne. Le vote final en session plénière n’a pas atteint la majorité absolue nécessaire de 376 députés. En effet, 363 députés ont appuyé le rejet de la modification et, 267 voix se sont prononcées pour.

 

Présenté comme une « simplification »

Sous couvert de simplifier la réglementation SIE, la Commission a maintenu dans sa proposition finale l’interdiction de produits phytosanitaires sur les Surface d’Intérêt Écologique (SIE). Elle a également conservé l’obligation de maintenir les intercultures pendant une période de 8 semaines.

Néanmoins, la FNSEA a obtenu que la période de mise en place de jachère ne soit pas augmentée à 8 mois mais soit ramené à 6 mois. Quant à la durée minimale d’implantation des cultures intermédiaires, elle a été diminuée à 8 semaines alors que les premières propositions évoquaient 10 à 12 semaines… Pour finir, la FNSEA a obtenu que le pourcentage de SIE n’augmente pas à 10 % mais reste à 5 % pour les prochaines campagnes.

Au niveau de la simplification, c’est encore une fois un raté, en effet les télédéclarants devront désormais préciser pour chaque culture fixant l’azote et pour chaque dérobée si des traitements phytosanitaires ont été utilisés. D’où une source d’erreur supplémentaire dans la déclaration ainsi que des contrôles.

 

- © FDSEA 52

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui