L'Avenir Agricole et Rural 09 juillet 2015 à 08h00 | Par JLB

Le Service Civique, un engagement valorisant

Le service civique permet à des jeunes de 16 à 25 ans de s’investir dans des missions d’intérêt général en attendant, et dans l’espoir d’entrer dans le monde du travail. Le Préfet souhaite promouvoir ce dispositif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les services de l’Etat et les missions locales de l’emploi des jeunes se mobilisent pour développer le service civique.
Les services de l’Etat et les missions locales de l’emploi des jeunes se mobilisent pour développer le service civique. - © JLB

Un objectif de 150 000 jeunes en 2016

467 /mois pour le stagiaire

Le stagiaire perçoit une indemnité de 467/mois versée par l’ASP (cela fait aussi partie de ses missions) et il bénéficie de la protection sociale. Une indemnité complémentaire d’une centaine d’euros peut aussi être versée en fonction des ressources de la famille. La DDCSPP* assure par ailleurs une journée de préparation à l’engagement. La structure d’accueil n’a pas de salaire à payer (ce n’est pas un contrat de travail), elle doit seulement participer aux frais de déplacement pour un montant modique (environ 100 /mois).

Ce type d’emploi n’est pas ouvert au secteur marchand, contrairement aux contrats uniques d’insertion et aux contrats d’avenir. Il s’adresse aux associations, collectivités territoriales ou établissements publics bénéficiant d’un agrément délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse et Sport de Champagne Ardenne (contacter la DDCSPP au 03 52 09 56 74).

Ensuite la structure d’accueil doit faire valider les missions proposées (25 fiches types sont déjà disponibles) qu’elle publiera sur le site du service civique.

Le temps de mission hebdomadaire est compris entre 24 et 35 heures, ce qui laisse le temps au stagiaire de construire sont projet personnel.

75 % de débouchés

Le service civique n’est pas seulement une occupation, c’est surtout une démarche qui s’inscrit dans la «volonté de ne pas rester à rien faire et de vivre une expérience enrichissante» insiste le Préfet qui avait invité à témoigner Magali DORN et Jean Marc POTTELAIN. La première termine auprès de la ligue de l’enseignement une mission axée sur la communication et le second participe à la mise en place d’événements et de support pédagogiques dans le cadre du jardin pédagogique de Varennes/Amance. Ils ont pu, l’un et l’autre, confirmer l’intérêt de leur expérience qui leur ouvre des espoirs d’embauche très sérieux pour l’avenir comme cela se vérifie auprès de 75 % des jeunes qui sont passés par cette étape.

Tous les renseignements complémentaires sur le site :

www.service-civique.gouv.fr

JLB

 

* Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui