L'Avenir Agricole et Rural 10 septembre 2020 à 09h00 | Par Guillaume GEORGES

Le recyclage des cendres de chaufferies biomasse en agriculture

Le marché du bois-énergie et des chaufferies biomasse s’est fortement développé ces dernières années. Les cendres qui résultent du processus de combustion sont des produits minéraux riches en éléments fertilisants qui ont un réel intérêt pour les cultures et les sols. Leur recyclage en agriculture peut donc représenter un atout pour les agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La majorité des cendres sont épandues en juillet et août avant implantation d’un colza ou d’une céréale d’hiver.
La majorité des cendres sont épandues en juillet et août avant implantation d’un colza ou d’une céréale d’hiver. - © G. Georges

Face au besoin de réduire notre consommation d’énergie fossile, la biomasse-énergie est devenue la principale source d’énergie renouvelable en France. Parmi ces sources d’énergie, les chaufferies biomasses se sont fortement développées ces dernières années notamment dans l’industrie et le chauffage collectif.

Le fonctionnement des ces chaufferies biomasse génère des résidus, les cendres, qu’il faut éliminer. Elles représentent 1 à 2 % de la biomasse entrante, ce qui peut engendrer des quantités importantes à évacuer. Selon leurs caractéristiques, ces cendres peuvent être envoyées vers différentes filières comme l’enfouissement, le réemploi en tant que matière première dans la fabrication de matériaux de construction (béton ou technique routière), ou encore l’épandage agricole.

Du bois sans traitement chimique
En Lorraine, la biomasse entrante est généralement constituée de bois sous différentes formes. Pour que les cendres puissent être valorisées en agriculture, le bois ne doit pas avoir subi de traitement chimique. Il peut donc s’agir de plaquettes forestières, de sciures, de copeaux, d’écorces, de chutes de la sylviculture, de broyats de palettes et d’autres déchets de l’industrie du bois.

Epandage par vent faible

Les épandages peuvent être réalisés avec du matériel classique, toutefois les cendres sont souvent pulvérulentes. Ils doivent donc se dérouler dans des conditions météorologiques favorables (vent faible) afin de ne pas occasionner de nuisances et de ne pas aggraver la pollution atmosphérique.

Dans certains cas il est possible de les mélanger avec du compost de déchet vert ou du fumier afin de faciliter leur stockage et leur manipulation.
Lorsqu’il est réalisé de façon exemplaire, le recyclage agricole des cendres biomasse est un atout pour les chaufferies qui peuvent valoriser leurs cendres vers une filière peu onéreuse ainsi que pour les agriculteurs qui peuvent faire des économies en engrais minéraux et en amendements calciques.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 11 Septembre 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2618 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2618 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui