L'Avenir Agricole et Rural 24 octobre 2019 à 09h00 | Par T Morillon

Le point sur l’installation en Haute-Marne

Le Point Accueil Installation (PAI) a organisé son assemblée générale le 9 octobre à Chatenay-Vaudin. 105 personnes se sont installées en 2018, la plupart ne provient pas du milieu agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La moitié des installations a lieu hors cadre familial.
La moitié des installations a lieu hors cadre familial. - © TM

Le PAI informe sur les démarches à effectuer pour s’installer : les aides disponibles, comment y accéder… et accompagne les personnes dans la mise en place de leur projet.

Les circuits courts progressent

En 2018, 105 rendez-vous PAI (-6 par rapport à 2017) ont été effectués pour 71 autodiagnostics (+5). Les deux tiers des porteurs de projets sont des hommes ne provenant pas du milieu agricole. La moitié des installations a lieu hors cadre familial.
65 % des personnes ont une capacité professionnelle agricole, principalement un Bac pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole (CGEA), un Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) ou un BTSA Analyse et Conduite de Système d’Exploitation (ACSE). La majorité des projets concernent l’activité laitière, la diversification et les bovins allaitants. On dénombre 100 installations directes et 46 créations d’exploitation. 21 personnes sont en agriculture biologique, 43 % des installés vont commercialiser en circuits courts. 20 % ont un projet de diversification.

Des actions de communication

Le PAI était présent à la fête de l’agriculture, au forum des métiers au lycée de Fayl-Billot et bien sûr au forum installation. « Le premier forum en partenariat avec la mission locale de Chaumont » précise Camille Rousselle, présidente du PAI. « Le matin on accueille les classes et l’après-midi les demandeurs d’emploi et les personnes en réinsertion. Il y avait environ 80 personnes sur la journée ». Le PAI était également présent au forum des métiers au lycée de Fayl-Billot.
La structure intervient dans les établissements scolaires. Des agriculteurs ont échangé avec les classes de terminales BPREA et CGEA d’Edgard Pisani à Choignes, ainsi que les troisièmes du collège Oudinot à Chaumont. Le PAI se donne comme objectif d’augmenter ses interventions dans les écoles.

Valoriser l’herbe

Rémy Roussel, du Gaec de la Vallée du Breuil à Chatenay-Vaudin, a raconté son parcours à l’installation. Après des études agricoles, Rémy s’est installé en 1994 sur l’exploitation de son oncle : 110 ha avec des brebis allaitantes, des vaches laitières et des charolaises. En 2013 son oncle part en retraite, la SAU étant à présent de 180 ha, il lui fallait un nouvel associé. Sa femme Séverine, qui voulait se reconvertir professionnellement, fait 6 mois de formation à la MFR de St-Broingt et rejoint son mari. Elle a pu bénéficier d’aides à l’installation.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 25 Octobre 2019

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2573 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2573 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui