L'Avenir Agricole et Rural 06 avril 2018 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

LE MAIS ET LE COLZA NE COLORENT PAS LE GRAS DES AGNEAUX

Ce sont surtout les colorations brun-rouge qui altèrent la présentation des carcasses des agneaux et peuvent entrainer l’exclusion des démarches qualité. Le colza et le maïs ont particulièrement mauvaise réputation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Et pourtant, tous les essais qui comparent des agneaux du même âge finis en bergerie ou sur des couverts végétaux à base de colza fourrager ont démontré le contraire. D’autre part, le maïs n’est en aucun cas responsable d’une coloration jaune des gras. Cette dernière résulte d’une accumulation de pigments caroténoïdes (le Béta carotène) dans les graisses de l’agneau. Et le maïs reste un aliment très peu pourvu en Béta carotène à l’inverse de l’herbe pâturée par exemple.

 

Le sexe et l’âge des agneaux

De nombreux facteurs liés directement à l’animal le prédisposent par contre au problème de coloration du gras. Le sexe reste le premier critère. Les mâles sont beaucoup plus sensibles que les femelles. L’âge influence également la couleur du gras. Les agneaux abattus entre 8 et 10 mois présentent des gras plus colorés que les agneaux d’herbe abattus jeunes. La race est un critère pouvant également favoriser l’apparition de défaut de couleur. Certaines races sont beaucoup moins sensibles que d’autres comme l’Ile de France par exemple. Le mode d’alimentation joue également un rôle : les défauts sont moins fréquents sur des agneaux rationnés en concentré par exemple. Enfin, il est probable que la couleur du gras soit sous la dépendance d’une variabilité individuelle. Cela expliquerait les différences de qualité parfois observées entre deux agneaux de même race, de même sexe et conduits de la même façon.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2492 | avril 2018

Dernier numéro
N° 2492 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous