L'Avenir Agricole et Rural 14 juin 2018 à 11h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Le LIAL de Rioz, un outil au service de la filière laitière

Le Laboratoire Interprofessionnel d'Analyses Laitières (LIAL) de Rioz a organisé son assemblée générale le 5 juin à Rioz. L'association a augmenté ses différentes activités, notamment au niveau des contrôles laitiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président du LIAL de Rioz Florent Gauthey (à gauche) et le directeur Jean-Paul Cussac.
Le président du LIAL de Rioz Florent Gauthey (à gauche) et le directeur Jean-Paul Cussac. - © TM

Hausse des analyses


Il reste 14 laboratoires interprofessionnels d'analyses laitières en France. Grâce à son nombre important de producteurs, celui de Rioz se place en deuxième position au niveau national. Il couvre le Grand Est (sauf la Marne et les Ardennes) et la Franche-Comté (sauf le Jura). Le laboratoire est donc présent sur 15 départements, ce qui représentait 6243 producteurs en moyenne en 2017. Sur le podium on retrouve le Doubs avec 1909 producteurs collectés, puis vient les Vosges (929 producteurs) et la Haute-Saône (729 producteurs). 68 % du lait collecté provient de coopératives.

Le nombre total d'analyses pour 2017 s'élève à environ 2 500 000, soit une progression de plus de 40 % en deux ans. Cette évolution s'explique par l'augmentation des analyses du contrôle laitier (+86%) avec l'arrivée de la Côte d'Or au 1er janvier 2017 et de l'Alsace au 1er mai 2017.
Pour la première fois, le contrôle laitier devient le premier poste d'analyses en nombre pour le laboratoire. Au final sur l'année ce sont près de 1 400 000 analyses contrôle laitier qui ont été réalisées, soit près du double de 2016.

Paiement du Lait à la Qualité (PLQ)


Le laboratoire doit gérer 64 protocoles différents d'analyses, combinant des analyses différentes (PLQ, microbiologiques, sanitaires), des modalités différentes (individuel ou pool), des méthodes différentes (référence, routine, boîte, PCR...) et enfin des fréquences différentes (à chaque fois, hebdomadaire, décades, quinzaine, mensuel, à la demande...). Cette diversité de demandes n'est pas une difficulté pour le laboratoire, c'est au contraire une véritable richesse. Il tire sa force dans la multiplicité de ses prestations.

Il arrive que certains échantillons soient annulés car inexploitables. Les principales causes sont un défaut de traçabilité au niveau du chauffeur, une quantité insuffisante de l'échantillon ou une température hors-norme.

Bons résultats 2017


La présidence de Lial Rioz tourne entre trois collèges : producteurs, industriels et coopératives. L'actuel président Florent Gauthey représente la Fédération Régionale des Coopératives Laitières du Doubs. «Nous pouvons tirer un bilan très positif pour 2017, aussi bien en terme d'activités, de qualité, que de résultats financiers» explique-t-il. «Les délais d'analyses sont globalement très bons avec plus de 90 % des échantillons traités dans la journée et 99 % à J+1 maximum». Suite aux bons résultats financiers de l'année, le laboratoire a baissé ses coûts d'analyses de 3 %. D'autre part, le seuil des 50 ETP a été franchi le 1er janvier 2018.
L'activité contrôle laitier a entraîné une forte augmentation des tests de gestation qui ont presque triplé avec plus de 7000 tests réalisés l'année dernière. L'activité paiement du lait est en hausse de 11 %. Côté microbiologie alimentaire, ce sont plus de 250 000 analyses qui ont été réalisées, soit une progression de 17 %. En effet, les protocoles ont été renforcés, par exemple les analyses microbiologiques pour le Comté étaient mensuelles et sont devenues hebdomadaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2501 | juin 2018

Dernier numéro
N° 2501 | juin 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui