L'Avenir Agricole et Rural 08 décembre 2016 à 08h00 | Par T.M.

Langres, capitale des JA pendant 3 jours

La Haute-Marne accueillait pour la première fois la traditionnelle Université d’hiver des JA, les travaux portaient notamment sur la communication externe. Cet événement permet de préparer le rapport d’orientation pour le congrès national en juin à Dunkerque.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour JA, la restructuration permanente des fermes est une fuite en avant et une impasse économique.
Pour JA, la restructuration permanente des fermes est une fuite en avant et une impasse économique. - © T.M.

Université d'Hiver

Le Président national des JA Jérémy DECERLE et le Secrétaire Général Samuel VANDAELE ont animé les travaux du syndicat pendant 3 jours en compagnie de leurs homologues départementaux. Au total, les travaux ont réuni 130 JA venant des 4 coins de la métropole et même de l’outre-mer, ces derniers se sont d’ailleurs fortement mobilisés. Accueillis par le Président départemental Cédric JAPPIOT et le Secrétaire Général Willy LEMOINE à Langres, le syndicat a pu travailler dans de très bonnes conditions à la salle Jean Favre.

Interrogé sur le rôle de l’Université d’hiver, Samuel VANDAELE explique que c’est un moment où les JA se questionnent sur le fonctionnement interne du syndicat : « on travaille sur la méthodologie et la stratégie à mener pour redonner une place à l’agriculture. On se bat pour les agriculteurs, mais comment mettre en avant ce que l’on a fait ? ».

Définir une orientation

Le Secrétaire Général avoue les difficultés du syndicat à se structurer et à prendre du recul par rapport à la crise. « Il y a des efforts à faire sur la communication, les gens n’entendent parler de nous que quand ça va mal. On doit se dégager de cette communication pour aller dans la prospective. Il faut montrer ce qui se passe sur nos fermes et mettre en avant les agriculteurs qui font correctement leur métier en proposant une alimentation de qualité. Nous devons être dans le positivisme, mais l’actualité est tellement dense qu’on n’arrive pas à s’en extraire. C’est grâce aux consommateurs qu’on arrivera à changer les consciences et valoriser au mieux notre métier ». Outre la communication, les JA ont travaillé sur le rapport d’orientation concernant la gestion des risques, il y est question d’aléas climatiques, mais aussi de pilotage d’exploitation. L’actualité fut également l’un des thèmes abordés, les responsables départementaux ont pris la parole pour que le Bureau National récolte un maximum de remontées du terrain.

Un tournant de l’agriculture

En clôture des travaux, Jérémy DECERLE a évoqué un tournant pour l’agriculture, au vu des élections présidentielles, de la future Pac et de l’économie fébrile des filières. « Les futurs de notre agriculture sont en train de se dessiner, JA ne sera pas spectateur mais acteur ». Il a souligné la nécessité d’orienter les politiques, les opérateurs de l’agriculture et des filières, mais pas seulement. « Nous devons définir une stratégie pour l’agriculture française et européenne pour ne plus perdre d’agriculteurs ».

Effectivement, comme l’explique le Président National, la structuration des filières et le renouvellement des générations sont les objectifs principaux du syndicat : « on a perdu plus de 25 % d’agriculteurs en moins de 10 ans, il faut dire qu’il n’y a pas de perspectives pour l’avenir et que les normes sanitaires et environnementales sont de plus en plus lourdes. Pourtant notre rôle est primordial pour l’environnement, notre métier est créateur d’emploi et nous sommes acteurs du territoire. Les Etats-Unis ne perdent pas d’agriculteurs car ils ont une véritable politique agricole. Ils sont libéraux mais ne se tirent pas une balle dans le pied, leur stratégie doit servir d’exemple. Si la France continue comme ça, on aura des grosses exploitations qui produiront des OGM ou du bœuf aux hormones, mais il nous faut l’appui de la société pour porter notre message, le consommateur décide ».

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 09 Décembre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2461 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2461 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui