L'Avenir Agricole et Rural 16 août 2018 à 15h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

LAIT : LA FDPL RENCONTRE FRANÇOIS CORNUT GENTILLE

Afin de se présenter, mais aussi d’échanger sur l’actualité politique, notamment autour des EGA, la nouvelle équipe de la FDPL s’est entretenue avec le député François Cornut-Gentille au GAEC de l’Hazelle à Thonnance-les-Moulins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Président de la FDPL Florent CRESSOT (au centre) et le député François CORNUT-GENTILLE (à droite).
Le Président de la FDPL Florent CRESSOT (au centre) et le député François CORNUT-GENTILLE (à droite). - © FDPL 52

La nouvelle équipe de la Fédération Départementale des Producteurs de Lait : Florent CRESSOT, Président et Caroline GUILLAUME, Directrice ont souhaité se présenter auprès de François-Cornut Gentille, député de la deuxième circonscription de la Haute-Marne.

Une rencontre a été organisée sur l’exploitation de Martine Soudant au GAEC de l’Hazelle à Thonnance-les-Moulins le jeudi 2 août 2018. Une délégation de la FDPL s’est jointe à cette visite.

 

 

Accompagner les producteurs de lait

Cette rencontre a permis de mettre en avant le rôle de la FDPL en Haute-Marne, incontournable sur l’organisation des producteurs face aux industriels, représentant les producteurs du département au niveau de l’interprofession laitière régionale, est maître d’œuvre pour la Charte des Bonnes pratiques d’élevage (CBPE).

Sa particularité est d’être indépendante, spécialisée lait, elle reste au service de ses adhérents pour accompagner et apporter un renseignement sur le paiement du lait, les analyses, les contrats laitiers, la CBPE, l’organisation des producteurs (OP)…

 

 

Pour un juste retour de la valeur au producteur

Cette entrevue a été l’occasion d’échanger sur l’actualité politique autour des EGA et des craintes de la FDPL : quelle sera la finalité de ce projet de loi ?

La FDPL défend l’importance du maintien des producteurs laitiers en Haute-Marne qui directement et indirectement ont un impact sur l’économie de notre département.

Il est donc primordial que le gouvernement, comme promis lors de la loi post EGA, se positionne sur un cadre juridique pour le partage de valeur avec un juste retour aux producteurs.

Suite de l'article en page 4 de l'édition de cette semaine

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2514 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2514 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui