L'Avenir Agricole et Rural 20 septembre 2018 à 11h00 | Par T. Morillon

La saison du triage à façon

Après la récolte, il faut préparer ses semences de ferme. Trois exploitants se sont retrouvés à l’EARL du Hameau de Lalandre le 7 septembre pour trier leurs grains avec l’entreprise ABCDE.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Première étape : le remplissage de la station de tri.
Première étape : le remplissage de la station de tri. - © TM

ABCDE est une société présente dans tout le Grand Est, en Bourgogne Franche-Comté, en Auvergne et jusque dans le sud ouest. Son siège social se trouve en Meurthe-et-Moselle à Saint Nicolas de Port. Spécialisée dans la préparation de semences depuis 25 ans, l’entreprise s’occupe de nettoyer, trier et traiter le grain. ABCDE possède également une plate-forme de compostage à Mandres-sur-Vair (88).

Un bon débit de chantier
Le 7 septembre au matin, trois exploitants : Guy, Florent et Philippe sont venus apporter 300 q de semences à l’EARL du Hameau de Lalandre, une exploitation près de Chevillon. Cela fait des années qu’ils font le triage ensemble. Ils connaissent tous les gestes et leur très bonne coordination leur évite de perdre du temps. «Le matériel est performant et la machine a un bon débit de chantier. Et puis on est autonome, on a une certaine souplesse de travail».

«Quand j’arrive dans une ferme, je vérifie si la machine est bien réglée et si elle tourne bien» explique Xavier Grand, conducteur de tri pour ABCDE. «Notre travail n’est pas d’utiliser tel ou tel produit, c’est selon la demande du client, et nous fournissons la totalité des produits de traitement»

De mi-juillet à début octobre, les conducteurs de tri se déplacent dans les fermes, CUMA ou coopératives. Quand il n’est pas sur le terrain, Xavier, qui a une formation de mécanicien, participe à l’entretien et à la réalisation de nouvelles machines au sein d’un atelier regroupant 8 personnes. En effet, pour mieux répondre à la demande de ses clients, ABCDE conçoit et assemble, depuis 20 ans, ses propres stations mobiles à Foulain où sont regroupées la quinzaine de machines. Elles sont sans cesse améliorées et sont renouvelées tous les 8 ans en moyenne.

Trois phases de nettoyage
Après avoir été nettoyé des mauvaises herbes, le grain est calibré. Quant aux semences cassées et malades, elles sont mises de côté. Le grain passe par trois phases de nettoyage : l’aspiration, le trieur rotatif et la colonne densimétrique. La station mobile détermine le PS et le poids des mille grains. Ainsi, les agriculteurs peuvent ajuster sur place leur commande en fonction de leur densité de semis. Pendant toute l’opération de tri, Xavier Grand vérifie l’efficacité de l’épuration et l’exactitude des dosages avant, pendant l’application et après le traitement.

Arrivées en fin de circuit, les semences sont ensuite pesées et sont stockées en big-bags (95 % des cas) ou dans une benne, selon la demande de l’agriculteur. Il est impératif d’avoir des sacs en bon état car ils doivent supporter entre 600 et 700 kg de charge. Les exploitants peuvent amener les leurs, mais ABCDE leur propose également des sacs de qualité supérieure, conçus pour être réutilisés un maximum.

Le débit de chantier dépend de la qualité des grains, il est d’environ 10 t par heure pour un blé assez propre, mais il était parfois de 3 à 4 t par heure lors de la mauvaise campagne de 2016. En moyenne, la station mobile traite 500 q de grains par jour. Quant aux déchets, ils sont redonnés aux agriculteurs.

La sécurité avant tout
Aucun transfert de produit de traitement ne se fait à l’air libre, les produits ne sont donc pas mélangés à la ferme. De même, afin de limiter les risques d’accidents, seuls les exploitants sont autorisés à faire le triage, les personnes non habilitées ne peuvent leur prêter main-forte. Entre la manipulation des bennes à grains, des tracteurs et des sacs, la vigilance est de mise. «On est très à cheval sur la sécurité, il n’y a pas d’accidents car on fait très attention» assure Xavier Grand.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui