L'Avenir Agricole et Rural 21 février 2019 à 09h00 | Par L. Sagot

La production ovine à l’heure du numérique

Le pilotage de troupeau par un suivi en temps réel de la santé et du bien-être sera bientôt possible grâce à l’élevage de précision.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Toutes les boucles électroniques seront bientôt lues en un seul passage.
Toutes les boucles électroniques seront bientôt lues en un seul passage. - © Ciirpo

Plusieurs outils et services connectés sont déjà disponibles en particulier pour la gestion des prairies et du pâturage. L’application smartphone Grassman® en est un exemple. Il s’agit de la première application dédiée à la conduite et à la gestion des prairies. Elle est conçue comme une boîte à outils à destination des éleveurs et des techniciens soucieux d’en améliorer la productivité et la valorisation.

Des brebis qui se pèsent toutes seules

Le réseau des Digifermes® a été constitué afin de tester des outils et des services connectés en conditions réelles. Le site expérimental du Mourier (87), propriété de l’Institut de l’Elevage, est la première et la seule ferme ovine labélisée à ce jour. En lien avec des fabricants de matériel d’élevage, d’automates et de capteurs, des éditeurs de technologies de valorisation des informations, de nouveaux outils connectés qui simplifient la conduite du troupeau en utilisant la boucle électronique sont à l’étude. Trier automatiquement les brebis, déterminer leur état corporel sans les toucher, leur administrer la dose d’anthelminthique adaptée à leur poids ou bien lire les numéros d’un grand lot lors d’un passage devant des antennes seront bientôt possibles. L’auto-pesée, c’est-à-dire un dispositif dans lequel les animaux vont se peser seuls, sera testée sur le site du Mourier en 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2539 |  0000

Dernier numéro
N° 2539 | 0000

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui