L'Avenir Agricole et Rural 26 novembre 2020 a 08h00 | Par TM

La production d’énergie pour gagner de la résilience

Les partenaires d’Oser en Barrois ont organisé une webconférence sur la méthanisation et le photovoltaïque le 5 novembre. Une centaine d’agriculteurs ont participé aux différents ateliers et ont pu échanger avec des experts.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
De nombreux intervenants sont venus exprimer leur point de vue sur la production d’énergie agricole.
De nombreux intervenants sont venus exprimer leur point de vue sur la production d’énergie agricole. - © TM

Mettre de l’énergie dans votre revenu », tel était le thème de la conférence en ligne organisée par tous les partenaires d’Oser en barrois, à savoir les Chambres d’agriculture de l’Aube, de la Haute-Marne et de la Meuse, Cerfrance CNEIDF, Groupama Nord Est et le Crédit Agricole Champagne Bourgogne.

Pour Jean-Luc Fugit, député du Rhône : « les cultures alimentaires doivent rester la principale activité d’une exploitation agricole ». Dans son rapport sur la production d’énergie agricole, il appelle l’État à soutenir les projets et à encourager la recherche. Il souhaite la mise en place d’une démarche de certification et soutient « les projets de territoire ».

Créer de la valeur

« La situation économique de nos entreprises est plutôt compliquée et comporte beaucoup d’incertitudes : la nouvelle PAC, les prix de marché, les filières mises à mal et les aléas climatiques de plus en plus fréquents. La production d’énergie peut être une solution très intéressante pour assurer un avenir aux entreprises » explique Philippe Champignolle, président Aube Cerfrance CNEIDF.

Monter un projet solide

Florent Risbourg, directeur du marché des énergies Cerfrance CNEIDF, insiste sur la nécessité de respecter toutes les étapes du développement de son projet. « La pression des changements réglementaires peut amener les porteurs de projet à se précipiter et à passer ces différentes étapes avec une grand précipitation. C’est une erreur que l’on regrette bien souvent ». La réussite d’un projet collectif passe aussi par une bonne entente entre associés, d’où l’mportance de bien se connaître et d’échanger sur ses objectifs et ses motivations.

« Le constructeur et l’installateur doivent être fiables, avoir de l’expérience et proposer une technologie adaptée au type de projet. Il faut s’assurer de la viabilité économique, bien étudier la rentabilité et bien choisir ses contrats » souligne Laurette Belthier, experte en énergie renouvelable au Crédit Agricole Champagne Bourgogne.

Bien communiquer

Une communication réussie facilite les démarches réglementaires et les autorisations. De plus le projet est plus facile a faire accepter au voisinage et on limite les éventuels risques de contentieux en aval. « Il faut être transparent sur son projet, le faire connaître auprès des riverains, qui peuvent même devenir des partenaires. Il vaut mieux communiquer en amont, ne pas attendre que le projet soit sorti de terre pour en parler. Il faut se présenter en tant qu’acteur du territoire, exposer sa démarche et son rétro planning, être factuel, préférer les réunions et communiquer sur l’avancée du projet » conseille Didier Petit, responsable Pôle entreprise à la Chambre d’agriculture Aube et Haute-Marne.

Photovoltaïque au sol : sous certaines conditions

Marc Poulot, président de la Chambre d’agriculture de Haute-Marne, est favorable aux projets photovoltaïques au sol, mais à condition qu’ils valorisent des terrains à très faibles potentiels.

« La Chambre d’agriculture accompagnera les projets dans la mesure où il s’agit bien d’une activité agricole et que la production d’énergie photovoltaïque reste un complément de revenu et non pas une rente spoliant le territoire. L’objectif est de créer de la valeur localement et de contribuer à la résilience des exploitations ».

Vous pourrez retrouver la suite de cet encadré dans notre édition du 27 Novembre 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2650 | avril 2021

Dernier numéro
N° 2650 | avril 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous