L'Avenir Agricole et Rural 01 octobre 2015 à 08h00 | Par JLB

La passion de l’élevage

C’est avec un dynamisme renouvelé et un professionnalisme confirmé que les éleveurs de Charolais, de Simmental et d’Ardennais ont fait vivre la 108ème foire de Montigny. Le public était au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les Charolais ont des qualités mixtes. (© JLB) Stand avicole © JLB Pause detente © JLB Vente de tracteurs © JLB Presentation d animaux © JLB Chevaux © JLB  © JLB  © JLB  © B.T.  © B.T.  © B.T.  © B.T.  © B.T.  © C.J.  © C.J.

Des Simmentals performants et polyvalents

Terre d’élevage par excellence, le Bassigny continue d’être une référence pour la production d’animaux de forme qu’il s’agisse des cheveux (Ardennais), des bovins (Charolais) ou des vaches laitières (Simmental). Le soleil radieux a compensé un contexte économique qui ne l’est pas.

Michel André, président de la Fédération des Eleveurs du Bassigny, organisateur de la foire, a aussi fait office d’animateur lors de la remise des prix des éleveurs de Simmental.

Il a rappelé les qualités mixtes des vaches présentées dont les performances laitières n’ont rien à envier à d’autres races spécialisées.

 


Une présentation charolaise de poids

Philippe Caussin, conseiller élevage à la chambre d’agriculture a mis en valeur la qualité globale des animaux présentés et le formidable engagement des éleveurs qui ont dû préparer les jeunes veaux qui tètent encore sous la mère. La remise des prix s’est faite dans une ambiance amicale où toute «la familles» des éleveurs exposants a été mise en valeur. A noter aussi, la présentation de limousine par le lycée agricole Edgard Pisani.

 

 

Vous pourrez retrouver les différents résultats des concours dans notre édition du 2 Octobre 2015.

Un grand cru en race Simmental

Dimanche dernier à Montigny le Roi, les amateurs de la race Simmental ont pu se régaler tant le niveau des animaux était élevé. Outre la qualité morphologique des animaux présenté, on pouvait apprécier d’excellentes mamelles gage d’une production élevée. Le concours a très bien été jugé cette année par trois jeunes de Côte d’Or, Justine Aubry, Vincent Gardet et Alexis Magnière, la tâche n’était cependant pas facile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui