L'Avenir Agricole et Rural 25 juin 2020 à 10h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

La MSA favorable à une revalorisation pour les actuels retraités agricoles dès 2021

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Nous sommes favorables a une mise en place le plus rapidement possible », des 2021, de la revalorisation des retraites agricoles, a declare le president de la Caisse centrale de la Mutualite sociale agricole (CCMSA) Pascal Cormery, lors d’un point presse le 12 juin. L’Assemblee devait examiner, le 18 juin en seconde lecture, la proposition de loi (PPL) de revalorisation des pensions de retraite agricole, qui vise une pension minimale a 85 % du SMIC pour les retraites actuels, qui ne sont pas concernes par la reforme globale du gouvernement.

Le texte adopte par la commission des Affaires sociales le 11 juin prevoit une application au 1er janvier 2022, au lieu du 1er janvier 2021 comme le prevoyait initialement le texte depose par Andre Chassaigne (PCF, Puy-de-Dome). « Il n’y a pas de probleme technique a la MSA, nous sommes a meme de regler cette revalorisation des retraites des le 1er janvier 2021 », a assure M. Cormery, rappelant que « cela fait des annees que nous demandons cette revalorisation »
.
D’apres la MSA, le cout de cette mesure atteindrait 407 M€/an. Le texte adopte le 11 juin prevoit aussi un ecretement des polypensionnes au profit des monopensionnes, qui abaisserait le cout de la reforme a 261 M€. Cette revalorisation pourrait concerner 290 000 retraites du regime agricole. « Les conjoints collaborateurs ne sont pas vises par cette proposition de loi, seuls les chefs d’exploitation sont concernes », explique Christine Dupuy, directrice de la reglementation de la CCMSA. Plus largement, la MSA milite pour « des statuts pleins et entiers ». « Les sous-statuts comme (celui de conjoint collaborateur, NDLR) reduisent le nombre de points, ce qui peut avoir une incidence importante sur le montant global de la pension », constate le president de la MSA. D’apres cet eleveur tourangeau, « une retraite se construit sur l’ensemble d’une carriere professionnelle, et la premiere problematique est celle de la faiblesse des revenus agricoles ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2607 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2607 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui