L'Avenir Agricole et Rural 07 février 2019 à 09h00 | Par T.MORILLON

La Msa à la rencontre des territoires

La MSA Sud Champagne organise actuellement des rencontres sur le terrain. Véritable temps d’échange avec ses adhérents, c’est aussi l’occasion pour l’organisme social de parler de son actualité, ses actions, les enjeux en cours et les perspectives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des rencontres qui connaissent le succès d’année en année.
Des rencontres qui connaissent le succès d’année en année. - © T MORILLON

Pour la 3ème année consécutive, la MSA Sud Champagne organise ses rencontres de territoires jusqu’au 7 mars 2019. 12 réunions sur l’Aube et la Haute-Marne où administrateurs et adhérents sont invités. Le Président de la MSA Sud Champagne Eric Petit et le Directeur Stéphane Antigny, répondent aux questions du public. Ces rencontres ludiques permettent d’aborder les sujets d’actualité dans une ambiance dynamique et conviviale.

Vers des comptes excédentaires
Les prévisions de résultat des comptes de la sécurité sociale pour 2019 sont de +100 millions€. Les comptes de la sécu sont dans le rouge depuis 16 ans (-4,8 Md € en 2002) jusqu’à atteindre -28 Md € en 2010.  Toutefois, il faut prendre en compte les récentes mesures de Macron sur la prime d’activité qui coûteront 2,5 M €. L’excédent des comptes de la sécurité sociale devrait servir à combler la dette publique. La dette sociale s’élève à 114 Md €, ce qui semble très élevé, mais qui pourrait être amorti en 2 024.

La sécu est basée sur un système solidaire : un exploitant agricole ayant 12 000 € de revenus paye 340 € de cotisations sociales et l’intégralité de ses frais de santé sont remboursés à 75 %, quels que soient leurs montants. La MSA Sud Champagne verse 1 million de prestations chaque jour.
La MSA a l’avantage d’avoir des frais de gestion en dessous de 4 %. À titre de comparaison, ils sont de 15 % pour une complémentaire et de 20 % pour une assurance privée. Autre donnée intéressante : le reste à charge pour un français (ce qu’il vous reste à payer après remboursement de la sécurité sociale et de la mutuelle) n’est que de 9,8 % en moyenne. un taux bien en dessous des 18,2 % de la moyenne européenne. Certains pays comme la Bulgarie atteignent même les 46 %.

Ce qui change en 2019
Les congés maternité des exploitantes agricoles vont s’aligner sur le régime classique, elles seront dorénavant de 16 jours (6 semaines avant la naissance et 10 semaines après). Des indemnités journalières ou une allocation de remplacement aideront à conserver un niveau de revenus pendant cette période (voir page 05). Autre changement : le déploiement du « reste à charge zéro » va se mettre en place. Bientôt, certaines lunettes, prothèses dentaires et aides auditives seront remboursées grâce à la fixation de tarifs plafonds. Certaines mesures sont déjà effectives. Depuis le 1er janvier dernier, la loi de financement de la Sécurité sociale 2 019 exonère les heures supplémentaires de certaines cotisations sociales salariales.

Garder de l’activité sur le terrain

La Convention d’Objectifs et de Gestion (COG) qui lie l’État et la MSA pour 2016-2020 prévoit la réduction de 1 300 postes et une baisse de 15 % de ses frais de fonctionnement. « Pourtant, on demande à la MSA de faire du volume et du qualitatif » fait remarquer Eric Petit. Toutefois, la MSA Sud Champagne est la seule caisse de France qui ne perdra pas d’effectifs car elle a obtenu des compétences supplémentaires.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 08 Février 2018.

Les prochaines rencontres de territoires se dérouleront le 28 février à la salle Louise Michel d’Auberive de 14h à 16h et le 7 mars à la mairie de Doulaincourt-Saucourt de 17 h 30 à 19 h 30.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2544 | avril 2019

Dernier numéro
N° 2544 | avril 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui