L'Avenir Agricole et Rural 13 juin 2019 à 16h00 | Par TM

L’OPLASE appelle à la sagesse de ses acheteurs

L’Organisation de Producteurs de Lait Seine et Est (OPLASE) a organisé son assemblée générale le 7 juin à Colombey-les-Deux-Eglises. L’association veut un prix du lait couvrant les coûts de production, elle a d’ailleurs interrogé le directeur général d’Eurial UF sur ce sujet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrice Martin (secrétaire OPLASE), Michel Rohrbach (président OPLASE) et Philippe Allanic (directeur général EURIAL UF).
Patrice Martin (secrétaire OPLASE), Michel Rohrbach (président OPLASE) et Philippe Allanic (directeur général EURIAL UF). - © TM

L’OPLASE regroupe 415 producteurs (-30 % en 7 ans) et se donne comme mission de défendre les intérêts des producteurs livrant à Eurial UF. Dans l’Est de la France, l’association est présente dans l’Yonne, le Haut-Rhin, en Meurthe et Moselle et en Haute-Marne.


Un prix trop bas
L’activité 2018 fut marquée par la signature de l’accord-cadre entre l’association et Eurial, ainsi que la première rencontre avec le médiateur. Avec un prix du lait de base 38/32 à 316,50 € /1 000 l l’année dernière, le secrétaire de l’OPLASE Patrice Martin fait un constat particulièrement amer : «notre laiterie n’est pas au rendez-vous, notre lait est l’un des moins payés de France. Il est impossible d’attirer les jeunes avec des revenus généralement négatifs. J’en appelle à la sagesse de nos acheteurs pour éviter la destruction de notre filière. Ce sont les dernières années où nous pouvons encore renverser la vapeur, ensuite nous serons anéantis».

Après la présentation des prix du lait dans le Grand Est (voir encadré), le président de l’OPLASE Michel Rohrbach annonce un prix 2019 en augmentation de 17,5 € sur le premier semestre. Mais il tempère : «le prix est en hausse, mais aussi celui des autres laiteries, nous ne devons pas être les derniers du classement».
Le volume contractuel de l’OPLASE en 2018 était de 230 629 817 de litres de lait, une exploitation de l’association produit en moyenne 550 000 l. Sur les 4 premiers mois de 2019, on constate une augmentation de 3,2 % des livraisons. Le volume des jeunes agriculteurs passe de 2 400 000 l en 2016 à 800 000 l en 2018. Afin que la gestion des volumes se fasse au mieux, l’OPLASE a distribué à ses adhérents une plaquette récapitulant les règles établies au sein de l’organisation de producteurs.

Vers une double peine

Pour Michel Rohrbach, il est nécessaire d’avoir une meilleure rémunération des producteurs, il déplore le comportement d’Eurial UF : «pourtant les valeurs humaines devraient être présentes dans les coopératives». Il rappelle que la force de l’OPLASE est d’être sur le terrain pour faire remonter les attentes des éleveurs.
D’après lui on épuise moralement les éleveurs avec les EGA, d’autant plus que les consommateurs paient plus cher leurs produits et qu’il n’y a toujours pas de retour aux producteurs. «Cette double peine va entraîner une perte de confiance des consommateurs qui ne vont pas comprendre notre mécontentement alors qu’ils ont payé plus». Mais le président est dans une dynamique positive, «nous devons tirer tout le monde vers le haut, les deux parties doivent avancer ensemble».

Vous pouvez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 14 juin 2019

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2577 | décembre 2019

Dernier numéro
N° 2577 | décembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui