L'Avenir Agricole et Rural 18 avril 2019 à 10h00 | Par T. Morillon

L’AROPA toujours plus dynamique

L’AROPA 52 a tenu son assemblée générale le 11 avril à la salle des fêtes de Bologne devant plus de 300 personnes. Fort de ses nombreux partenariats qui lui apporte plusieurs avantages, l’association continue de gagner des adhérents. Michel Eberle a présenté les dossiers défendus par la Fédération nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les trois présidents de l’AROPA réunis : Michel Thomassin (de 2003 à 2012), Daniel Crance (2012 à 2016) et Régis Louis (depuis 2016).
Les trois présidents de l’AROPA réunis : Michel Thomassin (de 2003 à 2012), Daniel Crance (2012 à 2016) et Régis Louis (depuis 2016). - © TM

La convivialité au rendez-vous

Régis Louis, président de l’AROPA 52, a énuméré les 3 missions de l’association : «défendre les retraites, proposer des avantages aux membres et vaincre l’isolement en créant des animations», en rappelant que «nous ne sommes pas un organisme politique. Nous nous appuyons sur la Fédération nationale pour porter notre parole».

L’AROPA organise de nombreux moments conviviaux à travers ses différents ateliers : prévention routière, cuisine diététique, composition florale, initiation à l’informatique, insuffisance auditive, mycologie…

Après une sortie dans l’Aveyron et une excursion à Ungersheim en 2018, les voyages de cette année emmèneront les adhérents une journée à Lyon, 6 jours autour de lacs italiens et 2 semaines au Vietnam. Le partenariat avec Palmier Océan fonctionne toujours autant avec 25 semaines de location en bungalow cette année, ainsi que 2 ou 3 prévues en septembre, contre 26 semaines louées en 2018.

Record d’adhésions

«Nous continuons de développer le nombre d’adhérents» explique Régis Louis, tout en rappelant que «sans nos partenaires, nous n’existerions pas». L’AROPA a battu son record de développement annuel en gagnant 33 adhérents en 2018, ce qui fait un total de 457 adhérents pour l’association. Une augmentation de 7,76 %, soit plus du double de la tendance nationale. «2018 a été un bon millésime, c’est le résultat d’une équipe» souligne Jack Geoffroy, vice-président de l’AROPA. 25 % des membres sont issus du Crédit Agricole et 15 % viennent de la coopération. La MSA, Groupama et la Chambre d’agriculture représentent chacun environ 10 % des membres. La moyenne d’âge est de 73 ans et 55 % des adhérents sont originaires de l’arrondissement de Chaumont.

Actions de la FNAROPA

La Fédération nationale se veut dynamique, engagée et au service des retraités. Fort de ses 33 000 adhérents sur le territoire français, la FNAROPA est représentée dans les Comités Départementaux de la Citoyenneté et de l’Autonomie (CDCA) dans une cinquantaine de départements, ainsi qu’en Commission Des Usagers (CDU) (clinique, hôpitaux…).

Michel Eberle, vice-président de la FNAROPA, a présenté les dossiers importants défendus par la Fédération nationale. La CSG a augmenté au 1er janvier 2018, ce qui entraîne une hausse de 1,7 point pour les actifs, mais ces derniers ont bénéficié de compensations (cotisations chômage et maladie) contrairement aux retraités. Le plafond a été augmenté à 2000€, mais sur les revenus, ce qui ne concerne que 200 à 300 000 personnes sur les 17 M de retraités.

Vous pourrez retrouver cet article dans notre édition du 19 Avril 2019

En 2003 naissait l’AROPA, à l’époque il n’y avait aucune structure représentative des salariés agricoles en Haute-Marne. Il y avait seulement deux AROPA en Champagne-Ardenne et autant en Lorraine. La FNAROPA a demandé a ce que l’association soit présente dans chaque département.
Les représentants de Groupama, du Crédit Agricole et de la MSA se sont concertés et ont prospecté. Le succès est au rendez-vous puisqu’il y a eu 165 adhérents rien que la première année. «On a décidé de faire une structure régionale pour mieux se structurer et la FRAGE est née en 2005» explique Michel Thomassin, premier président de l’AROPA 52.
Cette entité, qui s’appelle maintenant la FRANE (Fédération Régionale des AROPA du Nord Est) est force de proposition auprès de la FNAROPA. «L’AROPA de Haute-Marne a su rester fidèle à ses valeurs initiales : la défense, la responsabilité et la convivialité».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2548 | mai 2019

Dernier numéro
N° 2548 | mai 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui