L'Avenir Agricole et Rural 19 décembre 2019 à 10h00 | Par LES MAISONS FAMILIALES RURALES

L'alternance comme marque de fabrique

La loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel conforte les Mfr dans la pédagogie de l'alternance, qu'elles pratiquent depuis leur création, et qui tend à devenir incontournable.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Romain Lemoine : « La Mfr m'a permis de découvrir le métier adapté à ma personnalité ».
Romain Lemoine : « La Mfr m'a permis de découvrir le métier adapté à ma personnalité ». - © MFR

Depuis leur création par des familles d'agriculteurs dans les années 1930, les Maisons familiales rurales ont bâti un système de formation basé sur une pédagogie de l'alternance, avec un engagement des familles et des professionnels, pour permettre à des jeunes et des adultes d'acquérir et de développer des compétences.

Ce système, qui au départ paraissait marginal, puis comme une alternative, devient aujourd'hui comme une évidence... La loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel, pose l'alternance, l'apprentissage, comme les leviers de formation au service de nos territoires et des parcours de formation. L'alternance, c'est la marque de fabrique des MFR ; bien plus qu'un rythme de formation, c'est un système d'accompagnement et d'engagement qui fait la différence, en mobilisant les parents, les jeunes, les entreprises, et bien sûr les équipes pédagogiques et éducatives.

TEMOIGNAGE

Romain Lemoine est entré en classe de seconde Technicien-conseil vente en formation initiale, en tant que stagiaire, à la Maison familiale rurale de Stenay (55).

« Mon dernier stage a été une révélation »
« Sur l'année scolaire, j'ai réalisé trois stages différents, ce qui m'a permis de découvrir différentes organisations, différents métiers finalement. Mon dernier stage a été une révélation, j'ai adoré ce que je faisais dans une coopérative. En classe de Première, j'ai continué dans la même entreprise, mais avec la nouvelle loi, j'ai pu simplement changer de statut, et devenir apprenti dans cette entreprise pour deux ans.

Des parents rassurés
Pour les parents de Romain, ce parcours a été aussi une aventure, et les a rassurés quant à l'avenir professionnel de leur fils.
« Romain a voyagé à travers ses différents stages, une mobilité Erasmus... pour nous aussi, cela a été une aventure, le voir partir, l'écouter à son retour... Cette première année en tant que stagiaire lui a permis de prendre ses marques dans une entreprise, de découvrir les exigences du métier, les relations entre les services, le personnel... Bref, la vraie vie, ce qui lui permet d'être armé pour faire un choix d'orientation.
L'apprentissage se passe forcément bien pour lui, car il s'y est préparé pendant un an, donc il n'y a pas eu de surprise, ni de déception. Romain est désormais apprenti, avec une rémunération, et pour nous, cela change la vie aussi, nous n'avons plus à payer de scolarité... En plus, il va bénéficier des 500 euros d'aide au permis de conduire, d'une bourse et d'un stage Erasmus

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2584 | janvier 2020

Dernier numéro
N° 2584 | janvier 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui