L'Avenir Agricole et Rural 03 décembre 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

L’agriculture Une activité structurante de l’économie et du territoire de la Région Grand-Est

Le Grand-Est est une grande région agricole. L’excellence et la diversité des productions sont des atouts essentiels pour renforcer son identité et son attractivité. Les FDSEA et les JA du Grand-Est attendent des Elus Régionaux une pleine reconnaissance du rôle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Grand-Est sera une importante région agricole : plus de 110 000 emplois sont liés à la filière et de nombreuses productions végétales sont sur le podium au niveau national.
Le Grand-Est sera une importante région agricole : plus de 110 000 emplois sont liés à la filière et de nombreuses productions végétales sont sur le podium au niveau national. - © Reussir

Des positions à conforter

Le syndicalisme majoritaire propose un pacte qui repose sur une ambition (accroître la valeur ajoutée de la ferme Grand-Est) et une méthodologie (la proximité et la réactivité).

50 000 exploitations agricoles occupent 75 000 producteurs livrant à 2000 établissements de transformation qui embauchent 40 000 salariés. Avec les services, plus de 110 000 emplois sont directement liés à la filière qui créé ensuite de nombreux emplois induits dans d’autres secteurs de l’économie (bâtiment, outillage, administration, etc…).La recherche, la compétitivité, la formation et l’organisation des filières ont permis à de nombreuses productions végétales d’occuper une place de choix sur le podium national : 1ère place pour les vins AOC, le colza , les biocarburants, les betteraves, les protéagineux, l’orge, la luzerne déshydratée. La Région Grand-Est est aussi une terre d’élevage avec un modèle dominant : la polyculture-élevage. La concurrence internationale et européenne est rude et nécessite des efforts permanents de recherche de compétitivité. L’adaptation aux circuits commerciaux est aussi un challenge qui doit être relevé à l’intérieur des filières. Les anciennes régions administratives ont accompagné, de manière différente,  l’adaptation de l’agriculture. Ces politiques ont porté leurs fruits et devront, au minimum, être maintenues.
Les questions environnementales  font maintenant partie intégrante du développement et elles doivent être abordées de manière pragmatique car l’agriculture est davantage une source de solutions que de problèmes.  Enfin, la politique agricole européenne évolue et la Région devient un relai important pour la mise en œuvre du second pilier.

Quelques axes prioritaires


• Soutenir l’investissement productif au niveau de la production et des outils de transformation.

• Accompagner l’installation et le renouvellement des générations.

• Venir en aide aux secteurs en crise conjoncturelle.

• Inciter à la création et au renforcement de filières permettant d’augmenter la valeur ajoutée des exploitations agricoles.

• Stimuler l’innovation et la recherche.

• Optimiser les soutiens européens.

• Mettre en place une politique volontariste de développement des énergies renouvelables.

• Promouvoir les productions et les marques régionales ou locales.

• Accompagner la diversification et l’agriculture biologique.

• Elargir les circuits courts.

• Développer les productions hors sol dans le cadre de filières organisées et maillant tout le territoire.

• Favoriser les solidarités et les complémentarités entre  les productions.

• Limiter le plus possible les emprises foncières.

Quelques principes

• Consulter et écouter la profession agricole très majoritairement représentée par les FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Grand-Est.

• Respecter la liberté d’entreprise en évitant de sanctuariser des territoires ou des modèles de production .

• Ne pas sur-transposer les réglementations européennes ou nationales et avoir le souci permanent de la simplification administrative.

• Etre réactif en situation de crise économique, sanitaire ou de calamités agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2393 |  0000

Dernier numéro
N° 2393 | 0000

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui