L'Avenir Agricole et Rural 28 février 2019 à 09h00 | Par T. Morillon

L’agriculture : un enjeu majeur pour le Grand Est

Le Conseil Régional du Grand Est s’est beaucoup impliqué durant le salon en mettant à disposition 22 îlots pour les producteurs, soit plus de 1 000 m2. Le Président Jean Rottner était présent pendant 3 jours, notamment pour signer une charte sur la méthanisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus régionaux à la rencontre des élus départementaux.
Les élus régionaux à la rencontre des élus départementaux. - © Région Grand Est

Il y a plus de 49 500 exploitations agricoles dans le Grand Est, soit 3 millionss d’ha, ce qui représente 53 % du territoire. Notre région est première au niveau national en culture de colza, de pois protéagineux, céréales (sauf riz), luzerne déshydratée et chanvre. Consciente de la force que représente l’agriculture, la Région a mis le paquet cette année avec un chalet et une place centrale pour les animations dans le bâtiment «élevage». Dans le bâtiment «régions de France», 22 îlots ont été installés pour une superficie totale de 1000 m² avec un stand prestige pour l’accueil touristique, ainsi qu’un espace de dégustations. Le village «Grand Est» rassemble plus de 90 producteurs répartis en 47 stands de boutiques du terroir. Au Concours général agricole 122 candidats de la région ont apporté 420 produits. Du côté des éleveurs ils sont 110 à fouler le ring pour présenter près de 260 animaux.

Moderniser les exploitations

Le Président de la Région Grand Est Jean Rottner est resté trois jours au Salon de l’agriculture pour délivrer plusieurs messages. Et en premier lieu affirmer le soutien de la Région :  «l’agriculture est un élément essentiel du développement économique, c’est pourquoi nous avons augmenté le budget agricole de 52 % en trois ans». «Nous devons défendre des modèles comme la polyculture élevage qui est en danger à cause du prix du lait et de la viande. Nous devons accompagner les changements de système d’exploitation et la modernisation des fermes pour être en phase avec les attentes des concitoyens». Jean Rottner fait ici allusion à la «Ferme du futur», afin de préparer l’agriculture de demain. L’objectif de ce plan est d’aider les exploitations à être plus performantes et à gagner en rentabilité pour être plus compétitives. Une agriculture respectueuse de l’environnement, utilisant l’agronomie et la technologie. Une centaine d’exploitations par an sera ainsi accompagnée par la Région dans leur transformation.

Les 17 lycées agricoles du Grand Est vont également être modernisés, «nous voulons des lycées modernes qui ont la capacité de s’adapter. On ne peut pas faire de l’aval avec les fermes du futur sans faire de l’amont avec les établissements scolaires» souligne Jean Rottner. Le lycée agricole de Choignes sera le premier à bénéficier de ce plan dès cette année. Le Grand Est se donne également l’ambition de devenir le premier vignoble de France sans pesticides en 2025.

Une charte pour la méthanisation

L’un des temps forts pour le Grand Est fut la signature d’une charte pour le développement de la méthanisation le 25 février. Notre région est la première de France en nombre de méthaniseur avec 95 unités en fonctionnement dont 13 en injection. 66 projets ont été déposés ces dernières semaines et sont actuellement observés par l’ADEME. Le Conseil Régional consacre 40 M€ pour soutenir les projets de méthanisation.

Cette charte engage tous les acteurs de la filière pour un développement vertueux, raisonné et harmonieux de la méthanisation dans le Grand Est. Elle veut structurer la filière, accompagner son développement et établir une pérennité en tenant compte des problématiques environnementales, économiques et agricoles.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 1er mars 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2539 |  0000

Dernier numéro
N° 2539 | 0000

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui