L'Avenir Agricole et Rural 06 août 2020 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Julien Denormandie, premières orientations

Au fil de ses premières sorties et de ses premières rencontres, le nouveau ministre de l’Agriculture dévoile peu à peu ses priorités. Dans le cadre du plan de relance, il a annoncé un travail particulier sur les « circuits courts » et les « inégalités alimentaires ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau Ministre de l’Agriculture a annoncé un travail particulier sur les « circuits courts » et les « inégalités alimentaires »
Le nouveau Ministre de l’Agriculture a annoncé un travail particulier sur les « circuits courts » et les « inégalités alimentaires » - © Maxppp

Les circuits courts, « ce doit etre un element fort du plan de relance », a annonce le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie lors de sa visite au marche de Rungis le 17 juillet. Car ajoute-t-il, « les circuits courts, c’est l’alimentation française ». Interroge par Agra Presse, le ministre precise que ce soutien aux circuits courts passera plutot par des soutiens a l’investissement. Le flechage precis est encore en discussion.



La veille, le Premier ministre s’etait exprime en ce sens dans un entretien accorde au journal Le Parisien. Questionne sur le sort de l’agriculture, Jean Castex avait affirme que dans le cadre du plan de relance, « nous allons cibler les aides, les financements pour que nos modes de consommation evoluent et privilegient les circuits courts. Nous devons tout faire pour consommer français et de qualite ».


En echo, a Rungis, le ministre de l’Agriculture a egalement appele a « manger français », soulignant la qualite de l’alimentation française, « la plus belle au monde ». Enfin, il a evoque le besoin de « politiques sociales » pour lutter contre « les inegalites alimentaires », annonçant qu’il fera « tres vite » des propositions sur le sujet. Julien Denormandie a enfin mis en avant un objectif de « souverainete agricole et alimentaire » dans le cadre du plan de relance.

 

Premiere rencontre positive avec les chambres

La veille, c’est avec l’image d’un ministre « tres a l’ecoute » que le president de l’APCA (chambres d’agriculture), Sebastien Windsor, est ressorti de son entretien avec le nouveau locataire de la Rue de Varenne. L’agriculteur de Seine-Maritime est notamment satisfait de ses echanges sur le renouvellement a venir du contrat d’objectifs entre l’État et le reseau consulaire : « Il semble attache, comme nous, a la stabilite budgetaire. Il nous a dit qu’il se battait pour la defendre ».

Meme satisfecit sur la presence de l’agriculture dans le plan de relance, la defense du budget de la Pac, ou sur le dossier de la gestion des risques : « Il a une vision interessante et equilibree. Il est attache au systeme assurantiel, mais ne mise pas tout la-dessus. » Enfin, Sebastien Windsor note que le nouveau ministre de l’Agriculture est, a l’instar du nouveau Premier ministre, attache a la question des territoires : « Nous avons parle des plans alimentaires territoriaux (PAT) et des Contrats de transition ecologique (CTE), dans lesquels il pourrait y avoir un volet agricole ».


Julien Denormandie
echappe au « Brexit peche »

 

Dans un decret paru le 17 juillet, le president de la Republique redefinit le perimetre du ministere de l’Agriculture et tranche notamment sur la question de la peche maritime et de l’aquaculture. Ces deux dossiers constitueront une competence partagee entre la rue de Varenne et le nouveau ministere de la Mer. Toutefois, c’est Annick Girardin, ministre de la Mer, qui definira les politiques de la peche et aura notamment la charge du « Brexit Peche », a precise le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a Agra Presse : « Sur la peche, Annick Girardin definit les politiques, et nous les mettons en oeuvre conjointement, notamment la partie aval pour ce qui concerne notre ministere ». Sur l’aquaculture, en revanche, « nous definissons ensemble les politiques, nous sommes tous les deux en lead ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2619 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2619 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous