L'Avenir Agricole et Rural 16 février 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

JEUNES AGRICULTEURS :S'INSTALLER AUJOURD'HUI : QUELLES COMPÉTENCES ?

En 2016, une grande enquête sur les compétences des jeunes installés a mobilisé Jeunes Agriculteurs et tout son réseau. Objectif : mieux connaître les nouveaux installés, leurs atouts pour relever les défis de leur exploitation agricole et répondre à la question : « L’accompagnement et la formation des entrepreneurs sont-ils adaptés à leurs attentes ? »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA 52

S’installer aujourd’hui : mêmes combats, mêmes opportunités que dans le passé ?

Exposition à la dérégulation, compétition internationale, crises… Les nouveaux installés évoluent dans un environnement plus contraint et plus instable, difficile à gérer. Et ce sans oublier les normes et contrôles qui s’ajoutent aux contraintes de l’exploitant. L’agriculture fait face à la réduction des surfaces agricoles : de l’ordre de 16 % entre 1950 et 2014, cette perte représente une moyenne de 880 000 hectares tous les 10 ans qui sont cédés à l’urbanisation et aux forêts. Le prix des terres agricoles a fortement augmenté : avec une hausse de 95 % (hors inflation), le prix du foncier a presque doublé entre 2000 et 2014. Cette hausse constitue notamment un risque d’investissement et d’endettement accru pour les futurs installés. Les revenus sont de plus en plus fluctuants : de nombreuses disparités existent entre les différentes productions. 2 016 a été une année noire pour de nombreux secteurs, notamment en lait et céréales. Les prix à la production ont subi une baisse défavorable de 5 % entre 2013 et 2014 : cette évolution est renforcée par un recul du montant des aides publiques (-7 %) entre 2000 et 2014. La place de l’agriculture dans l’économie française est de plus en plus marginale : en 2014, elle représentait 1,5 % du PIB. Pour répondre aux défis à relever par l’agriculture les prochaines années, les nouveaux installés sont sur la première ligne de front. Ils doivent disposer de toutes les compétences nécessaires.

 

Les nouveaux installés d’aujourd’hui : mêmes profils que leurs prédécesseurs ?

Et si nous tentions le jeu des sept différences entre les nouveaux installés d’aujourd’hui et ceux du début des années 80 ? Quelles sont les différences de profils, presque 40 ans après ? Aujourd’hui, le niveau moyen d’études est plus élevé : seulement 3 % des jeunes interrogés n’ont pas le baccalauréat. La grande majorité des nouveaux installés possède un Bac+3. la connaissance transmise par les parents ne suffit plus pour un futur entrepreneur, et l’enseignement agricole renforce son rôle formateur quant à la maîtrise de son exploitation. Autre point que l’enquête relève : la place importante de la spécialisation. Plusieurs sondés ont obtenu un certificat complémentaire sur des techniques de filière (produits fermiers notamment) et sur les compétences de gestionnaire (comptabilité, économie, relations commerciales, informatique). La spécialisation formelle de la compétence prend une place importante pour les chefs d’exploitation : le métier aujourd’hui est plus pointu et complexe, notamment dans le pilotage des exploitations.

Les profils des porteurs de projet et jeunes installés ont également évolué. Ils sont issus de milieux bien plus diversifiés, avec une part renforcée de hors cadres familiaux (38 % des sondés). Leurs projets sont également plus diversifiés. Ils portent des projets d’installations dans des filières atypiques ou émergentes, de nouvelles formes d’agriculture (agriculture urbaine...), des productions de qualité (bio, labels…). En parallèle, les cycles de formation se sont également adaptés pour fournir aux producteurs de filières atypiques ou aux agriculteurs urbains des formations au métier. La Validation des acquis et de l’expérience (VAE) est par ailleurs devenue un moyen d’accéder au métier.

 

Retrouvez la suite de notre article dans notre édition papier de cette semaine pages 22 - 23

Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2461 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2461 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui