L'Avenir Agricole et Rural 14 mai 2010 à 15h08 | Par Estelle DAUPHIN

JARDINS DE VAILLANT - VAILLANTS PANIERS

Du dynamisme et un service supplémentaire en gare de Chaumont : la SNCF a accueilli pour la première fois le point de dépôt hebdomadaire des paniers de légumes préparés par la régie rurale du Plateau, une association du réseau « Jardins de cocagne ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christian Catherinet du TER Champagne Ardenne,Thierry Fourrier, directeur des Jardins de Vaillant, Camille Delille, animatrice diversification à la Chambre d’Agriculture.
Christian Catherinet du TER Champagne Ardenne,Thierry Fourrier, directeur des Jardins de Vaillant, Camille Delille, animatrice diversification à la Chambre d’Agriculture. - © ESTELEL DAUPHIN

Qu'est-ce que la régie rurale ?
La régie rurale du plateau, plus connue sous le nom des Jardins de Vaillant, est une association à but non-lucratif et à vocation d’insertion sociale et professionnelle par l’activité économique. Elle a développé deux actions professionnelles ; le maraîchage et l’entretien des espaces verts qui occupent chacune une quinzaine de personnes.
Basé sur le système des AMAP, le maraîchage consiste à cultiver et à collecter les légumes chez quatre agrobiologistes du département, dont deux installés en 2010, afin de constituer un panier hebdomadaire qui soit à la fois varié (quarante variétés à l’année) et accessible au consommateur. Celui-ci est d’ailleurs étroitement lié à l’association par un engagement d’achat 48 semaines par an et le versement d’une cotisation annuelle de 10 euros. Une « feuille de chou » est glissée dans le panier pour informer l’adhérent et lui donner des idées recettes en rapport avec le contenu de son panier. Il est également convié à une réunion locale de fin d’année pour faire le bilan.

En pratique
L’association distribue des paniers de légumes bio dans le sud haut-marnais depuis une dizaine d’années. Ils sont composés de légumes frais mais aussi de produits issus de la diversification qui se conservent : jus de fruits, confitures, lentilles, farine, tisanes… Depuis le 6 mai, elle a développé ses points de dépôt sur Chaumont en s’appuyant sur des partenaires indispensables : la boulangerie Pigeon, Gamme Vert ainsi que la SNCF. Chaque jeudi, les caissettes sont déposées. L’adhérent les ramène d’une semaine à l’autre. ’une semaine à l’autre.
Actuellement, 28 paniers sont livrés sur Chaumont.
Pour rentabiliser l’opération, Thierry Fourrier, directeur de la structure, table sur une centaine d’ici la fin de l’année. Il compte sur la satisfaction de la clientèle pour développer son activité.
Il existe deux formats de paniers :
- pour 3 à 4 personnes : 11 euros
- pour 5 à 6 personnes : 15 euros


Pour le premier panier : chou vert, cotes de bettes, batavia, radis, carottes et une bouteille de jus de pomme…
Pour le premier panier : chou vert, cotes de bettes, batavia, radis, carottes et une bouteille de jus de pomme… - © ESTELLE DAUPHIN

 

Témoignage

« Ce qui est étonnant, témoigne un consommateur, c’est que  nous n’allons plus chercher les ingrédients pour faire à manger, la démarche est inverse, nous redécouvrons en cuisinant ce qui nous est livré ». Nul doute que nos concitoyens ne s’en porteront que mieux aux vues des recommandations du Plan National Nutrition Santé qui préconise cinq fruits et légumes par jours. Un coup de pouce également aux filières courtes qui génèrent de l’emploi local et réduisent le bilan carbone. Enfin, un geste de solidarité en faveur de la réinsertion. Décidément, les paniers fraîcheur ont tout de bon !

 


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui