L'Avenir Agricole et Rural 08 octobre 2009 à 09h35 | Par Point Info 52

INSTALLATION - LE PLAN PROFESSIONNALISTION PERSONNALISÉ (PPP)

Depuis le 1er avril 2009, le nouveau parcours à l’installation est en place en Haute-Marne. C’est un accompagnement personnalisé vers l’installation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Tout commence au Point Info Installation (PII)

Le Point Info Installation est une structure labellisée par le préfet, présente dans chaque département. Le Point Info Installation s’inscrit comme la première démarche à l’installation.
Un conseiller est chargé d’accueillir et d’informer le candidat sur les aides à l’installation et leurs conditions d’octrois, ainsi que sur la mise en œuvre du Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP). D’autre part, un document remis au candidat (l’autodiagnostic) permet de décrire le projet, ainsi que l’expérience et le niveau de qualification. La dernière partie est consacrée à une auto-évaluation sur les compétences liées au métier d’exploitant agricole. Ce document une fois complété, permet d’accéder à la suite du parcours à l’installation (Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP ou 3P)).
Le Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP); l’accompagnement personnalisé vers l’installation.
Le Plan de Professionnalisation Personnalisé permet d’acquérir la capacité professionnelle requise pour l’installation aidée.


Petit rappel :

La capacité professionnelle c’est DIPLOME + PPP (dont stage collectif de 21 heures) validé par le préfet.

Le candidat à l’installation devra réaliser suivant son autodiagnostic :

- des stages en exploitation entre 1 à 6 mois,
- des stages d’une semaine à 3 mois en entreprise hors exploitation agricole,
- des actions de formations spécifiques individuelles ou collectives,
- des actions visant à l’obtention d’un diplôme conférant la  capacité professionnelle.


Le stage collectif de 21 heures est lui obligatoire pour tout porteur de projet. Il fait partie intégrante du PPP.

Toutes les préconisations qui permettent d’acquérir cette capacité professionnelle seront déterminées lors de l’élaboration du PPP avec les conseillers du Centre d’Elaboration du PPP (CEPPP) (un conseiller compétence et un conseiller projet interviennent durant ce rendez-vous). Ils seront chargés de réfléchir avec le jeune sur le parcours, nécessaires afin de mener à bien son projet.
Une fois les besoins du jeune ciblés, les conseillers rédigent le PPP. Le PPP est composé de formations à réaliser avant et après installation. Le PPP sera signé par les conseillers PPP et le jeune, puis agréé par la DDEA.
Après agrément du PPP par la DDEA, le jeune a 3 ans pour réaliser les formations préconisées, tout en sachant qu’à la date de passage en CDOA du dossier d’installation, le PPP doit être effectué. Afin que son dossier soit complet, le jeune devra pour chaque formation, obtenir un justificatif de formation qu’il faudra transmettre à son conseiller référent (conseiller compétence du CEPPP qui aura assisté à l’élaboration du PPP). 
Il est important de ne pas perdre de vue, qu’il faut réaliser en parallèle du PPP, le Plan de Développement Economique de l’Exploitation (PDE). Cette étude prévisionnelle réalisée sur cinq ans, permet au jeune de se projeter dans l’avenir.  Le projet doit permettre de dégager un revenu disponible en cinquième année compris entre un et trois SMIC ainsi qu’un taux d’endettement « raisonnable ». C’est dans ces conditions, que les banques et l’Etat accepteront de l’accompagner.

Attention :
Toutes ces démarches demandent du temps (entre 12 à 18 mois).

Il est important que le porteur de projet se rapproche du PII dès qu’il projette de s’installer.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui