L'Avenir Agricole et Rural 23 mars 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

INSTALLATION : INTERVENTIONS DES JA ET DU PAI DANS LES CLASSES DE BTS, BACS ET BPREA DE

Comme chaque année, les Jeunes Agriculteurs et le Point Accueil Installation se sont rendus dans les classes de BTS, Bacs, BPREA des établissements agricoles de Chamarandes-Choignes et de Fayl Billot. La MFR de Saint Broingt Le Bois a fermé ses portes lors de la dernière rentrée scolaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA 52

Au programme : présentation des différentes étapes d’une installation, mise en avant des aides nationales et régionales existantes et de l’ensemble des outils permettant aujourd’hui le financement d’une installation, échanges avec les élus présents sur leur parcours et identification des différentes OPA. Un travail a également été fait durant ces interventions avec les participants sur les différentes étapes de construction de leur projet d’installation :

 

 

1 – Réfléchir à son projet

Des conseillers sont disponibles pour accompagner les porteurs de projet dans toutes leurs réflexions et démarches à l’installation, qu’elles soient administratives, juridiques ou réglementaires. Tout démarre au Point Accueil Installation (PAI) où le chargé de mission oriente le candidat vers les personnes-ressources. Le stage collectif de 21 heures est également un moment clé pour échanger avec d’autres stagiaires et positionner son projet dans la diversité des agricultures. Il permet notamment de mieux connaître son environnement professionnel et de se familiariser avec l’ensemble des démarches administratives.

 

2 - Elaborer soi-même son programme de formations

Tel qu’il est construit, le contenu du dispositif d’accompagnement est désormais « à la carte », d’où son nom « Plan de Professionnalisation Personnalisé » (PPP). Seul le stage collectif de 21 heures est obligatoire. C’est donc le futur chef d’entreprise, aidé de deux conseillers de la Chambre d’Agriculture, qui élabore son plan de formation et de stages, évaluant ses besoins par rapport à son projet, ses compétences et son expérience antérieure. Le PPP permet également de repasser certains modules de formations diplômantes pour obtenir la capacité professionnelle agricole, nécessaire pour être éligible aux aides nationales. La majorité des formations réalisées dans le cadre du PPP sont prises en charge par le fonds de formation VIVEA, même si le porteur de projet n’y cotise pas encore. C’est une volonté politique de la part des responsables agricoles de permettre l’accès gratuit aux formations dans le cadre du dispositif d’accompagnement à l’installation. En moyenne, 39,9h de formations par stagiaire sont financées par VIVEA, soit la réalisation de deux formations en complément du stage 21 h . 8881 porteurs en ont bénéficié en 2016.

3 - Expérimenter son projet

Le PPP, c’est aussi la possibilité de réaliser des stages dans des exploitations ou des entreprises, en France ou à l’étranger. Il existe également des stages de parrainage, ou encore le contrat de génération, qui permettent de « tester » ses relations avec son futur cédant ou ses futurs associés. Les élus présents ont fortement insisté auprès des plus jeunes sur l’importance de détenir une expérience autre avant leur installation.

 

4 - S’assurer de la viabilité et de la vivabilité de son projet

L’ensemble du dispositif d’accompagnement, à travers les formations, les conseils, la réalisation du Plan d’entreprise (business plan) permettent aux futurs chefs d’entreprise de s’assurer de la viabilité économique de son projet, mais également de sa vivabilité. S’installer : oui ! Mais pas à n’importe quelle condition.

 

LE POINT ACCUEIL INSTALLATION ( PAI)

Le Point Accueil Installation constitue la porte d’entrée pour tous les porteurs de projets qui souhaitent s’installer en agriculture. Il offre un service gratuit de proximité, car localisé dans chaque département.

Le PAI a vocation à :

· Accueillir et informer tout porteur de projet qui envisage de s’installer en agriculture,

· Orienter le porteur de projet vers les structures appropriées en fonction de ses besoins et de la finalisation de son projet,

· Accompagner dans la réflexion de la définition du projet d’installation par le biais de l’élaboration de son autodiagnostic.

Tél 03 25 35 03 06

contact@pai52.fr

www.installagrigrandest.fr


 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui