L'Avenir Agricole et Rural 18 septembre 2014 à 08h00 | Par E.D.

Innov’agri version Haute-Marne

Les établissements Cormat SAS, sous la houlette de leur nouveau dirigeant Pascal Nezel, se sont associés à leurs partenaires commerciaux exclusifs, CASE IH et Amazone pour mettre en œuvre une démonstration de matériel dynamique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Nezel a présenté la nouvelle société «Cormat SAS» lors de la démonstration de matériel «Case IH» et «Amazone».
Pascal Nezel a présenté la nouvelle société «Cormat SAS» lors de la démonstration de matériel «Case IH» et «Amazone». - © E.D.

Les clients agriculteurs de la Cormat se sont impliqués en mettant à disposition six tracteurs nouvellement vendus et deux outils, ainsi que les parcelles de démonstration. Le reste était mis à disposition par les fabricants, qui ont acheminé le matériel par camion. Parmi les outils apportés par les clients, le Condor, mis à disposition par la CUMA Union Fertile 52, sur lequel nous reviendrons plus en détail la semaine prochaine à l’occasion d’une démonstration de semis direct sous couvert.

Pascal Nezel est issu du monde agricole et originaire du nord de la Nièvre. Après un brillant parcours dans le monde de l’agro-équipement, d’abord en tant que commercial terrain puis responsable du marché agricole chez Manitou France. Il réalise son rêve de reprendre une concession en 2003 en Franche-Comté, sous la marque Manitou, puis recherche une opportunité dans le monde agricole. C’est ainsi qu’il s’intéresse au secteur Haut-Marnais, pour sa proximité avec Besançon.

Le groupe Agricontact comprenait trois sociétés, Cormat, Agriservices et Prestagri basées à Choiseul, Rizaucourt, Saint Blin et Langres. Une nouvelle société, «Cormat SAS», dont Pascal Nezel est l’unique actionnaire, est effective depuis le premier août. Elle reprend l’ensemble des activités d’Agricontact ainsi que l’ensemble du personnel, soit 28 personnes au total.

La reprise du groupe Agricontact s’est faite suite au départ à la retraite de ses deux associés Michel Monsel à Saint-Blin et Jean-Pierre Bertin à Rizaucourt. La maison d’habitation de ce dernier étant attenante à l’atelier, la reprise du groupe a intégré dès le départ un projet de relocalisation immobilière, explique Pascal Nezel. Les concessions de Saint Blin et de Rizaucourt seront donc «relocalisées» sur la zone industrielle Plein’Est à Chaumont. La marque Deutz commercialisée à Choiseul sera abandonnée au profit de Case IH, plus porteuse et plus importante en terme de parts de marché.

Le PDG forme progressivement des responsables d’activité (SAV, chef de vente et pièces de rechange), afin que la société soit autonome sur le plan opérationnel. Il naviguera entre la Franche Comté et la Haute-Marne et sera présent deux jours par semaine dans notre département.

Cormat est proactif sur l’apprentissage avec quatre jeunes en formation. Pour Pascal Nezel, c’est aux professionnels de s’investir pour faire connaître les métiers passionnants de l’agro-équipement. Un secteur «en tension» qui manque cruellement de techniciens formés.

L’évènement organisé à Jonchery était de grande envergure. Il s’agissait d’une première dans le grand Est pour le constructeur allemand Amazone. L’opération visait à promouvoir les marques distribuées par la Cormat et à médiatiser le changement de propriétaire de la société Cormat.

Emmanuel Vennink, représentant commercial chez Amazone et Valéry Bianchi de chez Case IH ont animé la présentation dynamique du matériel. En tout un distributeur à engrais, trois appareils de pulvérisation, trois outils de travail du sol et quatre semoirs, chacun attelé à un tracteur Case IH ont été réunis sur le site pendant deux jours.


«La traction» de la journée

Les établissements Cormat commercialisent la marque de tracteur Case IH. Durant le show, le représentant de la marque, Valéry Bianchi, est revenu sur les points forts des tracteurs, disponibles dans une large gamme de puissance équipée en boîte de vitesse à variation continue ou semi-powershift.

Le STX Quadtrac 500

Avec ses 26 tonnes et seulement 500 gr de pression au cm2, ce géant dispose d’une puissance de 500 ch (puissance maxi 550 cv) et il n’est qu’à 5 % de patinage maximum à pleine puissance. Son moteur fabriqué en Saône et Loire, comprend une boîte de vitesse full powershift : l’utilisateur choisi une vitesse cible et le tracteur programme le régime moteur le plus adapté.

Il est homologué TIER4 grâce à la technologie SCR.

Equipé en chenilles 30 ou 36 pouces, il a obtenu l’homologation MAGA (comme pour le BTP) et peut circuler sur route à 25 km/h, suivant la législation en vigueur.

Adapté à des exploitations de très grande taille, il permet de réduire le nombre de chauffeurs et donc le coût/ha.


Retrouvez les caractéristiques du cultivateur CENIUS, du tracteur à chenilles Case Quadtrac, de l'épandeur à engrais et du pulvérisateur porté UF 80 dans notre édition du 19 septembre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2526 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2526 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui