L'Avenir Agricole et Rural 26 mars 2009 à 16h54 | Par GDS-52

INFO SANITAIRE - FCO, l'activité vectorielle reprend, avec des nouvelles précisions pour les conditions de mouvements

Des Culicoïdes ont à nouveaux été détectés lors des derniers piégeages de surveillance réalisés en France. Suite à cela, le ministère vient de rendre officielle la reprise de l’activité vectorielle à compter du 12 mars. Une nouvelle note de service a également été publiée à cette date, qui reprend les conditions de mouvements des ruminants au niveau national et pour les échanges intracommunautaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il n'existe donc officiellement plus aucun foyer FCO en France
Il n'existe donc officiellement plus aucun foyer FCO en France - © REUSSIR

Le réseau de surveillance entomologique vient de constater que la population de vecteurs est en train de reprendre son activité. La période d’inactivité vectorielle qui était en cours depuis le 5 janvier, permettant un assouplissement des règles de circulation entre les zones FCO, a donc officiellement pris fin le 11 mars. En conséquence de cette décision, la surveillance sentinelle du territoire va être reprise, les foyers identifiés au titre de 2008 sont clos et les mesures de désinsectisation sont de nouveau en vigueur.

Clôture des foyers 2 008

Compte tenu du fait que la période d’inactivité vectorielle pour l’hiver 2008-2009 a duré plus de 60 jours, et en accord avec les dispositions européennes, les foyers de Fièvre Catarrhale Ovine identifiés comme datant de l’année 2008 sont considérés comme clos.
Il n’existe donc officiellement plus aucun foyer de FCO en France à ce jour, et les prochains foyers déclarés le seront au titre de 2009. De plus, en raison de la campagne de vaccination massive en cours, les procédures de diagnostic vont sûrement être modifiées et précisées.

Mesures de désinsectisation

Les assouplissements prévus sur le territoire national pendant la période d’inactivité vectorielle ne sont plus applicables. Un allégement des conditions de désinsectisation a cependant été retenu au sein d’une zone à même statut et pour les mouvements d’animaux vaccinés.
Par contre, tous les animaux (abattage, élevage ou engraissement) destinés aux échanges vers d’autres pays, ainsi que les moyens de transport, doivent être systématiquement désinsectisés au moment du départ.

Conditions nationales
de circulation


L'obligation nationale de vaccination contre le sérotype 1 conduit à la définition de deux types de zones soumises à restrictions en France :

- la ZR 1-8 (Zone Réglementée 1 et 8), avec circulation virale actuelle des sérotypes 1 et 8 de la FCO, qui comprend le tiers Sud-Ouest de la France et une partie de la Bretagne
- la ZV 1-8 (Zone Vaccinale 1 et 8), avec circulation virale du sérotype 8 mais indemne du sérotype 1, dont fait partie la Lorraine.

Il n’y a donc pas équivalence de statut sanitaire entre la ZR 1-8 et la ZV 1-8. Les conditions de mouvements entre ces 2 zones reprennent désormais le principe adopté dans le protocole franco-italien du 20 février 2009, à savoir la possibilité de mouvement 30 jours après la deuxième injection de primo vaccination (au lieu de 60 jours).

Echanges intra-communautaires
L’ensemble du territoire continental français doit être considéré comme une zone soumise à restriction vis-à-vis du BTV 8 et du BTV 1, y compris la ZV 1-8, toujours pas reconnue au niveau européen comme "zone de moindre risque" par rapport à la non-circulation du sérotype 1.

Pour les pays frontaliers de la Champagne Ardenne (tous en ZR 8), les animaux qui ont reçu le nombre d’injections nécessaires contre les sérotypes 1 et 8 depuis plus de 60 jours avant la date du mouvement peuvent circuler pour l’élevage ou l’engraissement. D’autres conditions sont envisageables (immunité installée et PCR négative au moins 14 j plus tard, etc.), voir les dispositions générales du Règlement européen n°1266/2 007.
Des protocoles bilatéraux ont été passés avec d’autres états membres, comme l’Espagne ou l’Italie. A ce titre, le protocole conclu le 20 février dernier avec l’Italie introduit la possibilité d’expédier les bovins 30 jours après la vaccination contre le BTV1 et le BTV8, au lieu des 60 jours préconisés par le Règlement. A destination de l'Espagne, les bovins d'élevage ou d'engraissement peuvent partir dès la deuxième injection de sérotype 1 jusqu'au 31 mars 2009.

Par ailleurs, Les zones réglementées mises en place en Allemagne et aux Pays-Bas vis-à-vis du sérotype 6, en Belgique pour le sérotype 11, et en Espagne pour le sérotype 4, ont été levées au niveau communautaire. Plus aucune restriction vis-à-vis de ces sérotypes (4, 6 et 11) ne s’applique lors de mouvements d’animaux en provenance de ces Etats membres. ! (pour plus de détails, ou des informations sur les conditions de mouvements des bovins de - de 90 j, merci de prendre contact avec la DDSV52)


Le GDS 52 avec l’aimable
autorisation GDS 57
et de la DDSV 52

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui