L'Avenir Agricole et Rural 19 septembre 2019 à 08h00 | Par T. Morillon

Horsch se lance dans l'«agriculture hybride»

Comme tous les deux ans, Horsch a présenté en avant-première ses nouveautés à la ferme de la Lucine. En plus d'améliorer certaines machines, le constructeur allemand sort un pulvérisateur automoteur et une gamme pour le désherbage mécanique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le pulvérisateur Leeb PT
Le pulvérisateur Leeb PT - © TM

Des versions améliorées

Les journées de la Lucine a Châteauvillain sont l'occasion pour Horsch de montrer ses nouveaux produits avant leur présentation officielle à l'Agritechnica, le plus grand salon européen du machinisme qui a lieu en novembre en Allemagne. Horsch a également organisé des conférences, ainsi que des ateliers (polyvalence, pulvérisation, méthanisation, agriculture hybride et low disturbance).

Le Pronto DC a été amélioré au niveau de la connectivité puisque toutes les machines sont Isobus et connectées à Internet. Elles bénéficient du SmartCaN, le service technique peut se connecter à la machine et connaître la nature de la panne, ainsi que du MobileControl permettant à l'utilisateur de consulter toutes les données depuis son téléphone. Les têtes de répartition du Pronto sont équipées du SystemRow Control, guidé par un GPS, qui évite les recroisements dans la parcelle.

Présenté en France pour la première fois

Premier automoteur commercialisé en France par Horsch, le Leeb PT existe en version en 6300 l (cuve polyéthylène) et 7300 l (cuve inox). La cabine, située à 1,35 m du sol, offre une grande visibilité. Le moteur de 310 ch est placé derrière la cabine pour une bonne répartition des charges. La machine possède un moteur hydraulique avec un système antipatinage et une suspension hydropneumatiques indépendante des roues. Le dépliage et le repliage de la rampe se réalisent avec un seul bouton. Il est possible de choisir entre des rampes à 2 bras (24 à 36 m) ou 3 bras (30 à 44m).

Une nouvelle gamme

Horsch lance sa première gamme pour le désherbage mécanique. L'entreprise parle d'agriculture hybride, désirant se passer de la chimie quand cela est possible. Son objectif est d'apporter des outils complémentaires à l'agriculture conventionnelle. Horsch lance un cultivateur à dents vibrantes appelé le Finer SL qui va venir scalper toute la surface du sol avant le semis. Une machine entièrement traînée qui ne repose que sur les roues pour un scalpage optimal. Disponible de 6 à 12 m, on a un châssis avec 4 rangées, des dents de 20 cm de type patte d'oie, avec un inter-rang de 15 cm entre les dents et une herse peigne à deux rangées dont on peut régler l'agressivité. Il est possible de changer l'angle d'attaque de la dent pour s'adapter aux conditions du sol.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 20 septembre 2019

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2570 | octobre 2019

Dernier numéro
N° 2570 | octobre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui