L'Avenir Agricole et Rural 23 février 2017 à 08h00 | Par Corinne VANVERTE - FRSEA GRAND EST

Hervé Lapie élu président de la Frsea Grand Est

Le nouveau conseil d’administration de la Frsea Grand Est a élu son bureau le 17 février, plaçant Hervé Lapie à sa tête. Une nouvelle équipe construite sur l’approche territoriale qui devra plancher sur une actualité forte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau bureau de la FRSEA réuni autour d’Hervé Lapie.
Le Grand Est comptera cinq administrateurs à la Fnsea  (dont un sur la liste nationale). Ils seront ratifiés lors du congrès de Brest.
Le nouveau bureau de la FRSEA réuni autour d’Hervé Lapie. Le Grand Est comptera cinq administrateurs à la Fnsea (dont un sur la liste nationale). Ils seront ratifiés lors du congrès de Brest. - © FRSEA

Syndicalisme

Suite à l’assemblée générale du 23 janvier, le nouveau conseil d’administration de la Frsea Grand Est a élu Hervé Lapie à sa présidence, le 17 février. L’expression du vote traduit une confiance totale dans cet homme déjà fortement engagé. Animé par la conviction de servir l’agriculture, il est actuellement président de la FDSEA de la Marne, de l’association Symbiose et assume d’autres responsabilités dans son territoire ainsi que dans les filières.

Bien conscient du rôle d’un syndicalisme acteur, il a accepté cette mission de la présidence de la FRSEA GE. Chef de file de dix départements, Hervé Lapie exprime la nécessité du travail collectif, celui d’une équipe : « La FRSEA est le lieu de discussion sans tabou et c’est là que les projets sont réfléchis ».

Il sera l’homme facilitateur, aiguilleur et fédérateur pour que les projets grandissent. De plus il indique son attachement à la pluralité des productions qui est aujourd’hui plus qu’un atout, une force. « Nous disposons d’un grand territoire riche d’une agriculture diversifiée, employeuse de main-d’œuvre, la FRSEA saura se montrer à hauteur pour que l’agriculture, ses entreprises et ses Hommes soient défendus et reconnus». Hervé Lapie a constitué son équipe sur la base d’une approche territoriale avec comme vice-présidents Luc Barbier (54) et Denis Nass (68). Daniel Charpentier (57) occupe la place de secrétaire général. Le président de la Fdsea des Vosges Philippe Clément se voit confier le poste de trésorier.

L’actualité intense n’attend pas

Ce conseil d’administration a été par ailleurs l’occasion de traiter des sujets d’actualité. Il a notamment été question des propositions pour la future PAC qui seront débattues autour du rapport d’orientation de la FNSEA, lors du prochain congrès à Brest. Un sujet épineux mais devant lequel le syndicalisme majoritaire ne recule pas. L’ambition de la FNSEA est de proposer de nouveaux outils d’accompagnement plus adaptés au contexte très fluctuant des productions. Le niveau de désengagement de l’Etat a été observé pour tout ce qui concerne l’accompagnement de la crise. Le plan de refinancement souffre d’une complexité de mise en œuvre et les exploitations en très grande difficulté n’obtiennent que des « réponses scandaleuses ». Les agriculteurs souhaitent retrouver un vrai souffle, un vrai prix et un vrai respect.

La crise est aussi morale et là encore l’Etat cautionne l’acharnement médiatique. Le travail sur la communication positive est important et la démarche « les agriculteurs sont dans le vent » est un projet qui sera porté au niveau du Grand Est. Les consommateurs, les faiseurs d’opinion, les élus doivent être sensibilisés au métier. Sur le dossier de l’emploi, les sujets sont nombreux. Au-delà des différentes négociations et des différents dispositifs d’accompagnement des employeurs, la FRSEA est très active sur la promotion des métiers. Elle s’engage dans le challenge qui consiste à répondre à la demande importante d’emplois. Quant aux sujets de l’environnement, Ecophyto, le loup, les zones défavorisées et directive nitrate constituent les sujets d’actualité sur lesquels la FRSEA ne faillit pas dans son combat.

Au-delà des politiques nationales, la FRSEA reste attentive au travail de convergence régional. La feuille de route est épaisse, beaucoup de chantiers s’ouvrent sur lesquels la FRSEA fera valoir ses idées, ses positions et ses propositions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui