L'Avenir Agricole et Rural 25 avril 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

HAUTE-MARNE - Syndicat des Brunes, assemblée générale

Après les Prim’holsteins, les Simmentals et les Montbéliardes, l’assemblée générale du syndicat de race Brun a permis d’effectuer un bilan complet d’une race peu représentée sur le département mais qui multiplie les bonnes performances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Même si des Brunes sont présentes, deci delà, dans quelques dizaines d’élevages haut-marnais, seuls trois élevages sont comptabilisés par l’ADCL en race pure. De ce fait, les résultats sont difficilement comparables aux autres mais permettent de dégager quelques tendances fortes…
Sur les 149 vaches contrôlées sur le département, la moyenne des Brunes se situe à 6 885 kg pour un TB à 40,1 et un TP record à 33,7 g/l. En quantité de lait, la race se situe à la troisième place et pour le TP, elle les dépasse toutes ! Du coup, le prix du lait payé est le plus élevé avec 316,67 euros/1 000 litres.
Visite du
Gaec des Brunes


La journée s’est poursuivie avec la visite de l’exploitation du Gaec des Brunes, à Churey. La structure compte deux associés, Claudine et Jean-Yves Thévenin avec un atelier lait, un atelier de 20 vaches allaitantes et un atelier bœufs à partir des mâles bruns. A noter que le quota de 356 000 litres n’a pas évolué depuis 1990 malgré les demandes et tentatives…
Les derniers évènements sur l’exploitation sont la construction d’une nursery (2 005) et le début de la transformation de l’étable entravée en stabulation libre pour les génisses et les bœufs. En 2007, il est prévu de terminer cette stabulation (si le permis est enfin délivré après 1,5 an d’attente) et de construire un bâtiment de stockage.
Le lait du Gaec est commercialisé à l’Ermitage (Bulgnéville), la viande à Maigret (Vaux-sous-Aubigny) et les 3,9 ha de céréales à la Sepac.

Ration

Les 56 vaches contrôlées sur l’année 2006/2007 ont une production moyenne de 7 303 kg pour un TB de 40,5 et un TP de 33,8. Les résultats laiteries donnent un TB de 41,8 et un TP de 35,5 !
Les cultures fourragères se répartissent entre du maïs ensilage (27 ha), des prairies temporaires (20 ha), des prairies permanentes (137 ha) et du triticale (15 ha).
La ration hivernale se compose d’ensilage maïs (37 kg), de foin de luzerne (1 kg), de foin (2 kg), de triticale (1,5 kg), de Séva 46 (1,8 kg) et de Sévalac 20.94 (2 kg). En été, la ration de base est distribuée à l’auge et les quantités sont adaptées en fonction de la pousse de l’herbe.

A noter que les bœufs de deux ans, pour la finition, reçoivent de l’enrubanné et du foin à volonté, du tourteau de colza et de la pulpe de betterave. Ils sont abattus à l’âge de 30 mois et commercialisés sous l’appellation BNR (Boeufs de Nos Régions).
F.T
Palmarès 2005/2006


- Meilleure lactation primipare :     Star du Gaec Funcken (9 468 kg)
- Meilleure lactation multipare :
    Mache du Gaec de la Marnotte (11 716 kg)
- Meilleur MSU primipare :
            Star du Gaec Funcken (676)
- Meilleur MSU multipare :
            6 258 du Gaec de la Marnotte
- Meilleure lactation cumulée :
     Jussia du Gaec Funcken (80 460).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui