L'Avenir Agricole et Rural 08 novembre 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

Haute-Marne - Richard Manutention au service des agriculteurs

Richard Manutention SA est le concessionnaire de la marque Manitou, de Toyota Equipement Industriel, Putzmeister et Hitachi pour trois secteurs : l’agriculture, le bâtiment et l’industrie. Présentation de l’entreprise et de la nouvelle gamme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Richard Manutention SA emploie 56 personnes sur ses trois sites d’exploitation : Chaumont, la maison mère, Troyes et Dijon. En Haute-Marne et dans l’Aube, la société est concessionnaire de la marque Manitou depuis 30 ans. Elle l’est depuis 5 ans, en Côte-d’Or.
Sa clientèle est constituée à 40 % d’agriculteurs, à 30 % d’entreprises du bâtiment et à 30 % d’industriels. L’objectif affiché par Philippe Police est d’équilibrer les trois secteurs.
En plus de la marque Manitou et sur des accords historiques, Richard Manutention vend les chariots industriels de Toyota. Ils sont fabriqués en France. Autres marques vendues : les mini-pelles d’Hitachi et les machines Putzmeister.
Pour vendre l’ensemble, l’entreprise compte 7 commerciaux sur les trois départements. Ils sont spécialisés dans l’industrie ou dans le tout-terrain (bâtiment et agriculture).

Maniscopic

Sur le site de Chaumont, les derniers investissements effectués concernent les façades des bâtiments qui ont été rénovées aux couleurs de l’entreprise et des marques vendues.
Côté produit, depuis 6 mois, l’équipe Richard Manutention commercialise la nouvelle gamme MLT Agri de Manitou (voir encadré) avec, comme point fort, sa commande centralisée JSM pour la main droite des conducteurs. La main gauche peut ainsi rester sur le volant.
Ses avancées techniques viennent à la suite de la prise en compte des avis des agriculteurs clients. De la même manière, Manitou propose une gamme unique dans sa largeur qui va de 4,5 mètres à 30 mètres !
En agriculture, la gamme part de 4,5 mètres pour atteindre, avec le dernier né, 10,5 mètres pour une capacité de levage de 3,5 tonnes. Avec ses maniscopics, Manitou reste le leader mondial sur le marché.

Avenir

Pour l’avenir de la société, Philippe Police envisage différentes pistes comme le développement de l’activité location à court et long terme et des contrats de service en préventif et curatif. Il s’intéresse également à l’emploi, de plus en fréquente et en masse, de la paille pour fabriquer de l’énergie. La manipulation de la paille offre un potentiel à l’entreprise.
Sur les exploitations, il est question de l’arrivée de la deuxième machine de ce type et de l’utilisation de maniscopics de haut rendement pour les exploitations céréalières. Afin de s’adapter à la demande, Manitou travaille sur des machines « plus fortes et plus grosses ».
Enfin, Philippe Police va tenter de satisfaire la demande en matière de matériel d’occasion. Dans ce domaine, il sent un fort potentiel pour les mois à venir…

Frédéric THEVENIN

Le Maniscopic MLT Agri de Manitou

L’automoteur de manutention agricole MLT de Manitou est muni d’un châssis monobloc mécano-soudé lui conférant une résistance à toutes épreuves. Ses tubes de flèche, en acier « haute résistance » sont conçus pour résister à des efforts importants. Le recouvrement des éléments de flèche ainsi que les surfaces de contact des patins de glissement à lubrification continue et sans entretien sont un gage de fiabilité. Enfin, la transmission de chargeuse contribue à optimiser les performances.
En pionnier, Manitou a positionné le moteur en position latérale afin d’offrir une machine encore plus compacte, une visibilité totale depuis la cabine et encore plus d’espace et plus de puissance pour la pompe hydraulique.
Le système de renvoi d’angle breveté Manitou, unique dans sa conception, distribue la puissance à la boîte de vitesses Powershift 6 vitesses et aux deux arbres de transmission.
En configuration standard, le différentiel à glissement limité sur le pont avant offre une motrocité exceptionnelle en tout terrain.
Le freinage, assisté hydrauliquement, est proportionnel et puissant. Il est toujours réparti sur les quatre roues.

Le JSM pour maîtriser la puissance des MLT

Véritable prolongement du bras de l’opérateur, le nouveau levier de commande JSM regroupe les fonctions liées à la flèche mais aussi celles liées à l’avancement du maniscopic.
Ainsi, l’opérateur a la main gauche complètement dédiée au pilotage, la main droite au contrôle de la flèche et au choix de translation. Le JSM est donc une véritable poignée multifonction.
Le levier permet de contrôler du « bout des doigts » les fonctions proportionnelles de sortie/rentrée du télescope et de l’accessoire par des molettes largement dimensionnées et disposées pour un meilleur contrôle par le pouce des commandes.
Le conducteur choisit le changement le sens de marche du maniscopic sans lâcher le volant des mains. Il peut sélectionner d’un clic le bon rapport de la boîte de vitesses Powershif.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2521 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2521 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui