L'Avenir Agricole et Rural 12 septembre 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

HAUTE-MARNE - LA CHAMBRE RECONFIGURE SON OFFRE DE SERVICE

Le bureau de la Chambre revoit son offre de service avec l’ambition de «s’ajuster aux attentes des agriculteurs et des acteurs du monde rural en s’assurant du retour à l’équilibre financier». A cet effet, quatre comités d’orientation ont été mis en place : élevage, productions végétales et environnement, formation et emploi et innovation et développement territorial.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comité d’orientation  «productions  végétales et  environnement»

Pour le comité d’orientation «productions végétales et environnement» et sous la présidence de Jérôme Yung, les études centrées sur des bassins versants font partie des nouvelles actions amenées à se développer. Deux sont en cours et ont été présentées lors de la session Chambre : l’étude sur la Meuse et l’étude sur la Meuse et le Mouzon.
Suite au diagnostic réalisé par la Diren sur la qualité des eaux de surface, il ressort que la vallée de la Meuse a de très mauvais résultat en terme de pollution phytosanitaire (captages de Bassoncourt et Goncourt).
Une étude a été demandée par l’Agence de l’eau Rhin Meuse et la commission régionale d’étude de la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. Son objectif est de faire le point sur l’utilisation des produits par les différents acteurs de la zone, vérifier si des actions sont nécessaires pour limiter leurs impacts sur l’environnement et améliorer la qualité de l’eau.
La zone concerne 37 communes ou communautés de communes pour une surface agricole de 40 000 ha et 250 exploitations. Pour l’heure, 236 agriculteurs ont été sollicités et 87 utilisateurs de produits phytos ont fait l’objet d’une enquête sur place. 4 collectivités ont été enquêtées et les enquêtes  DDE,  SNCF et autoroutes sont en cours de dépouillement.
Les enquêtes près des agriculteurs ont souvent été l’occasion d’apporter un conseil personnalisé sur le local phyto et de les informer sur la réglementation. Cet hiver, des réunions de restitutions seront réalisées dans la zone.

Meuse et Mouzon

Le Conseil général  a dans ses missions d’aider les Syndicats intercommunaux d’aménagements hydrauliques (SIAH) à aménager les cours d’eau dont ils ont la charge. Deux d’entre eux (Meuse et Mouzon) souhaitent travailler ensemble afin de revégétaliser des berges. Ils ont le projet de réaliser des plantations sur les berges mais également sur les talus qui relèvent du domaine privé. Le SIAH réalisera les plantations ainsi que l’entretien.
Les exploitations agricoles devront, quant à eux, éviter la destruction des couverts par les animaux présents dans les parcelles concernées. Les plantations sont prévues dès 2008 et jusqu’en 2011.
Le Conseil Général fait appel au rôle d’interface de la Chambre d’Agriculture de la Haute-marne entre le monde agricole et les collectivités pour entrer en contact avec les agriculteurs de la zone, connaître leurs motivations et permettre ensuite la mise en place la plus appropriée d’ouvrages en bordures de rivières.

La phase d’enquête a été réalisée cet été au cours des enquêtes sur les produits phytosanitaires. Une synthèse sur support cartographique est prévue. En croisant ces données avec l’étude réalisée par le Conseil Général sur l’état des berges, il sera possible d’identifier les zones d’actions à privilégier et d’associer les agriculteurs à la réflexion. Des réunions locales sont prévues pour établir un plan d’action avec les acteurs concernés.


Comité d’orientation  "formation et emploi»

Sous la présidence de Jean-Louis Courtoux, le comité d’orientation « formation et emploi » a retenu quatre axes de travail :
- le développement de l’action de formation permanente de la Chambre sachant que les attentes des agriculteurs évoluent et se situent de plus en plus sur l’acquisition de compétences plus transversales leur permettant d’accroître leur autonomie de décision, de mieux valoriser leur production et de mieux gérer les ressources humaines.
- la mise en place du nouveau dispositif d’accompagnement de l’installation qui prévoit l’élaboration d’un plan de professionnalisation personnalisé pour le futur JA et un assouplissement du parcours.
- la promotion et de développement de l’emploi dans les exploitations agricoles avec l’évaluation des besoins potentiels des exploitations en terme de travail et de compétences, la promotion du métier de salarié d’exploitation et formation, l’accompagnement à la mise en place de nouveaux dispositifs et la réalisation d’un travail sur l’insertion des jeunes dans l’emploi.
- la promotion des métiers et des formations de l’enseignement agricole avec un renforcement des actions, un partenariat et la mise en place d’actions d’information et de promotion dans le cadre des maisons de l’emploi et des espaces métiers et une participation aux actions de découverte professionnelle des classes de troisième.
Enfin, la Chambre suivra l’évolution des filières de formation après avoir été sollicitée par le pôle d’enseignement agricole public de Chaumont. Deux sujets : l’adaptation du bac professionnel Conduite et Gestion de l’exploitation Agricole pour l’ouvrir aux apprentis et la demande d’ouverture d’une section horticole avec le lycée agricole de Fayl-Billot ou d’un Bac Pro Technique de vente en qualité des produits alimentaires

Comité d’orientation  «innovation et  développement  territorial»

Sous la présidence de Françoise Henry, le comité « innovation et développement territorial » a effectué une évaluation économique de taillis à très courte rotation (TTCR) de saules en Haute-Marne.
Il apparaît que cette culture a déjà fait l’objet de nombreux travaux et qu’elle est intéressante pour ses fonctions d’épuration et de production de biomasse énergétique.
Pour le Conseil Général, la Chambre a tenté de faire la synthèse des connaissances disponibles et des expériences locales ou plus lointaines et d’en tirer des enseignements quant à la faisabilité économique du développement de cette culture. L’Avenir Agricole  a déjà abordé le sujet et y reviendra ultérieurement…


Comité d’orientation  "élevage»


Sous la présidence de Jean-Yves Remillet, le comité «élevage» a essentiellement examiné l’offre de service en matière d’élevage.
Concernant les contrôles de performances bovin et ovin et pour répondre à la nouvelle législation, il sera nécessaire de se positionner efficacement vis-à-vis de l’appel d’offre national
Actuellement, le contrôle de croissance bovin (race à viande) et ovin est administré par l’AsDA. Son volume d’activité est insuffisant pour être en mesure de postuler à l’appel d’offre. Aussi, il est nécessaire de fédérer le service avec une autre structure d’élevage afin de disposer d’un volume d’activités suffisant. Deux options se dégagent : fédérer l’activité avec le syndicat départemental de contrôle laitier de la Haute-Marne (ADCL) ou développer un partenariat avec un contrôle de croissance d’un département voisin. Pour cette seconde solution, en Champagne-Ardenne, seul les Ardennes présentent une garantie d’activités suffisante. Problème : l’éloignement géographique ! Parmi les départements voisins, la Haute-Saône, la Meuse, les Vosges et la Côte-d’Or présentent un intérêt en raison d’un volume d’activités comparable à la Haute-Marne. Compte tenu de leur appartenance informatique, seule la Haute-Saône bénéficie du même environnement avec les mêmes circuits de transfert, stockage des données et outils de valorisation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui