L'Avenir Agricole et Rural 07 octobre 2010 à 15h38 | Par E.DAUPHIN

HAUTE-MARNE - L'union fait la force

Les CERFrance de l'Aube et de la Haute-Marne ont fusionné à l'issue d'une assemblée constitutive, le 29 septembre dernier. Le siège social sera situé en Haute-Marne, mais les élus et l'encadrement affichent une volonté d'ouverture, dans un rapport gagnant-gagnant pour les deux départements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les liens se resserrent entre l'aube et la Haute-Marne, c'est ce qui ressort de l'assemblée constitutive de l'AGC Sud Champagne. L'objectif est de renforcer la position des CERFrance dans l'ensemble de la zone, par un redéploiement des compétences. Pas de disparitions d'agences prévues, mais un renforcement des services spécialisés, mieux réparti sur le territoire afin de répondre aux attentes des adhérents/clients, que ce soit à leur domicile ou en agence.
Les statuts prévoient en outre la mise en place de comités professionnels afin d'assurer une veille sur les attentes des différentes catégories de professionnels qui composent la clientèle de l'association. Le CERFrance Sud Champagne est en mesure de proposer un large éventail de services adaptés aux attentes de chaque organisation :

- comptabilité, paye, secrétariat juridique,
- gestion, social, juridique et fiscal
- direction, stratégie, transmission...

Nouvelle gouvernance

Le conseil d'administration de la nouvelle organisation sera composé de vingt membres (10 de Haute-Marne et dix de l'Aube). Yannick Fassaert, élu à l'unanimité est le Président de la nouvelle organisation. Il est agriculteur à Mery-sur-Seine, très impliqué dans les OPA et habitué aux responsabilités puisqu'il n'est autre que le président national de l'association Gîtes de France. Il pourra s'appuyer sur un bureau composé uniquement de vice-présidents, pour des raisons de représentation territoriale.

Yannick FASSAERT, Président d'AGC Sud Champagne
Yannick FASSAERT, Président d'AGC Sud Champagne - © AVENIR AGRICOLE

Yannick Fassaert, Président d'AGC Sud Champagne

Quelle est la genèse de ce rapprochement ?
Le CERFrance est une entreprise associative. L'Aube et la Haute-Marne travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Une instance de préfiguration a vu le jour il y a deux ans, composée de quatorze personnes, dans le but de préparer ce rapprochement.

La proximité va-t-elle pâtir de ce rapprochement ?
Notre objectif est de répondre aux besoins de nos adhérents/clients. Il est prévu de maintenir les 13 antennes sur le territoire, d'y développer des pôles de services spécialisés, voir même d'ouvrir une ou deux nouvelles agences afin de mieux couvrir nos deux départements. Les services spécialisés au niveau social, fiscal et patrimonial seront répartis de manière à couvrir plusieurs agences.

Y aura-t-il des réductions de personnel ?
Nous avons fait le pari de garder les 240 salariés qui traitent actuellement les besoins de 5000 adhérents/clients sur le territoire. Le redéploiement des compétences se fera par la formation continue, en accord avec les personnes concernées. Deux nouvelles missions vont voir le jour : un service marketing/ communication (www.sudchampagne.cerfrance.fr) et un service exploitation des données dont le personnel sera réparti dans les deux départements.

Quel sera le mode de gouvernance de la nouvelle organisation ?
Notre principe est de ne pas déshabiller Paul ou Jacques et d'éviter de concentrer le pouvoir de décision en un seul lieu. C'est pourquoi nous pratiquerons un conseil d'administration en alternance à Chaumont et à Troyes.

Quels avantages sont attendus du rapprochement pour les adhérents/clients ?
Nous souhaitons amener plus de services, plus rapidement vers les nouveaux métiers grâce à la compétence de notre personnel et à la force du réseau CERFrance national au sein duquel nous échangeons pour apporter la meilleure réponse à l'adhérent. Avec 320 000 adhérents/clients et 11300 conseillers à travers la France, nous disposons d'un réseau de spécialistes dans chaque corps de métier et nous bénéficions d'une veille règlementaire très réactive afin de répondre aux attentes des adhérents/clients.

E. DAUPHIN

MEMBRES DE BUREAU

AUBE :

- CHAMPIGNOLLE Philippe
- DELAITRE Stella
- FASSAERT Yannick
- JAILLANT Louis


HAUTE-MARNE :

- DEVILLIERS Thérèse
- MOCHET Jean-Luc
-POULOT Marc
- SIMONS Pascal

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui