L'Avenir Agricole et Rural 03 octobre 2006 à 00h00 | Par F.Thevenin

HAUTE-MARNE - EDUCATION, la MFR de Buxières-les-Villiers est née

Changement de dénomination, rapprochement avec les Récollets, Changement de directeur, l'Institut rural de Buxières-les-Villiers connaît une profonde mutation dont la principale est sa transformation en Maison familiale et rurale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Début 2006, il existait encore deux associations distinctes avec, d'un côté, l'Institut rural de Buxières-les-Villiers et, de l'autre, la MFR les Récollets de Langres. Des discussions pour un rapprochement puis le constat que l'Institut rural ne pouvait plus garder ce statut ont abouti à la fusion des deux structures en une seule : la Maison familiale et rurale de Buxières-les-Villiers. Ce nouveau statut lui permet d'être indépendante des autres MFR et faire partie d'un réseau.

Première conséquence de cette fusion : le nombre de secteur professionnel couvert par la MFR s'élargit avec des domaines de compétence comme la forêt, l'aménagement de l'espace rural (entretien des rivières, entretien des chemins ruraux…), le service à la personne, l'agriculture et les services associés (diversification) et l'accompagnement et la validation VAE. D'un point de vue organisationnel, le directeur « chapeaute » le tout et est épaulé par des responsables par secteur. Frédéric Ceconi s'occupe de la forêt et de l'aménagement ; Jérôme Thuillier du service aux personnes et Daniel Dugravot et Christine Besançon de la formation continue. Dans la première catégorie, la filière débute dès la classe de quatrième et troisième en enseignement agricole. En matière de travaux forestiers, les formations délivrées par l'établissement sont le Capa, le Bepa et le Bac Pro. Côté service aux personnes, les formations permettent aux élèves d'obtenir un Bac Pro « service en milieu rural ». Enfin, parmi les formations continues, les adultes intéressés ou en contrat de professionnalisation ont le choix entre un CCTAR option agriculture et services aux personnes ou un CCTAR forêt. Les inscriptions sont en cours et les personnes intéressées peuvent joindre la MFR : au 03 25 31 41 03. 120 ELEVES Deuxième conséquence de cette fusion : les élèves des Récollets ont quitté les locaux de Langres pour rejoindre Buxières. Résultat : 120 élèves sont en formation initiale à la MFR de Buxières, de la quatrième au Bac Pro. Il faut y ajouter une vingtaine d'adultes en formation continue. En face de ces élèves, la MFR dénombre 12 moniteurs, 2 secrétaires, une maîtresse de maison, un maître d'internat et un directeur. Pour la restauration, elle fait appel à une société extérieure qui délègue deux personnes. Pour les moniteurs, ces changements leur offrent des perspectives plus claires. Ils se sentent « plus fort », au sein d'une nouvelle dynamique et avec des perspectives de développement. Le site qui a été restauré, modernisé et agrandi permet d'accueillir tous les élèves dans des conditions optimales. Il ne reste plus qu'à réhabiliter entièrement la bâtisse principale où se situent les salles de cours et l'administration. En attendant d'en avoir les moyens, les moniteurs ont « retapé » quelques salles de cours… CHANGEMENT D'HOMMES

Troisième conséquence de cette fusion : les changements de têtes à la présidence et à la direction. La présidente de la MFR est désormais Chantal Donet qui était d'ailleurs la présidente des Récollets. Elle est soutenue par un conseil d'administration d'une vingtaine de personnes. A la direction : Jean-Yves Marge, 33 ans, fervent défenseur des Maisons familiales

Jean Yves Marge, nouveau Directeur de la MFR de Buxières les Villiiers
Jean Yves Marge, nouveau Directeur de la MFR de Buxières les Villiiers - © F Thevenin "Avenir Agricole 52"
JEAN YVES MARGE, NOUVEAU DIRECTEUR Jean-Yves Marge a pris ses fonctions en tant que directeur de la MFR de Buxières-les-Villiers à la fin août. Auparavant, il était directeur de la Fédération des MFR de la Marne, de l'Aube et des Ardennes. Dans le même temps, il était chargé de mission à la Fédération régionale Champagne Lorraine. Preuve de son engagement au sein des MFR, cet homme de 33 ans, originaire de Bourgogne, a même suivi une partie de ses études dans une Maison familiale. A son arrivée à Buxières, il va devoir mener à bien « un projet motivant avec le regroupement de deux établissements ». Il aime également l'idée de se frotter de nouveau avec la réalité du terrain, avec les jeunes et avec une équipe pédagogique. Pour l'avenir, son ambition est de mettre en place des filières complètes pour chaque formation, de la troisième au Bac (version CCTAR ou Bac Pro). Le but serait d'amener les jeunes au niveau 4 sur chaque filière. En parallèle, le nouveau directeur et l'équipe souhaitent développer les formations pour les entreprises ou les associations venues de l'extérieur. Par exemple, l'ADMR suit actuellement une formation. Les locaux et le site peuvent également être loués comme le fait actuellement le CER Haute-Marne. Pour des stages Bafa, des mariages, des rassemblements..., l'accueil se fait hors période scolaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui